lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Zone Uemoa: 5,7% de croissance et une réduction du déficit budgétaire prévus cette année

Mardi 13 Juillet 2021

Le Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire Ouest-africaine (Uemoa) a tenu sa deuxième session ordinaire de l'année, le 28 juin 2021. Entre autres décisions, ledit Conseil a adopté le deuxième collectif au Budget de l’Union au titre de l’année 2021.


Zone Uemoa: 5,7% de croissance et une réduction du déficit budgétaire prévus cette année
Le Conseil des ministres de l’Uemoa a adopté le deuxième collectif au Budget de l’Union au titre de l’année 2021. C’était lors de sa deuxième session ordinaire de l'année, tenue le 28 juin dernier, par visioconférence.
 
Ce deuxième collectif consacre, selon le communiqué issu de la rencontre, conformément à l’article 10 du Règlement financier n° 01/2018/CM/UEMOA du 23 mars 2018 portant Règlement financier des Organes de l’Uemoa, le report de certains crédits liés à des engagements juridiques pris par les Organes de l’Union au titre de l’exercice 2020 non consommés à la fin de ladite gestion au Budget 2021.
 
Cela, afin d’éviter leur annulation d’une part, et la prise en compte des ressources extérieures destinées à accompagner les Etats membres dans le cadre du Programme d'Harmonisation et de Modernisation des enquêtes sur les conditions de vie des ménages, d’autre part.
 
Le Conseil des ministres a également examiné le Rapport semestriel d'exécution de la Surveillance Multilatérale du premier semestre 2021.
 
En ce sens, il constate que pour 2020, en dépit du contexte difficile dû à la pandémie de Covid-19 qui a induit une aggravation du déficit budgétaire, les Etats membres de l’Union ont montré une résilience.
 
En effet, explique le document, le taux de croissance économique est ressorti positif en se situant à 1,6% après 5,7% en 2019 dans un contexte où la plupart des économies du monde sont entrées en récession.
 
Les ministres ont noté, dans la foulée, que l’activité économique s’est déroulée dans un contexte de maitrise des prix avec un taux d’inflation annuel moyen qui est ressorti à +2,1% contre -0,7% en 2019.
 
Ils saluent, par ailleurs, les efforts entrepris par les Etats et les Institutions régionales pour contenir les effets négatifs de la crise sur les économies.
 
5,7% de croissance et une réduction du déficit budgétaire pour 2021
 
A en croire le communiqué de presse, le Conseil note que pour l’année 2021, les prévisions tablent sur une amélioration de la situation économique dans tous les Etats membres.
 
Dans cette lancée, il rapporte qu’après le fléchissement constaté en 2020, le taux de croissance de l’Union ressortirait à 5,7% avec une réduction du déficit budgétaire dans la plupart des Etats membres.
 
Bassirou MBAYE














Inscription à la newsletter