lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Produits pétroliers: Des mesures pour atténuer leurs impacts sur les prix

Mardi 1 Août 2017

Pour faire face à la hausse des cours des pétroliers en mars et mai 2017, le ministère de l’Economie et des Finances, à travers l’Office National des Produits Pétroliers (ONAP), a initié des mesures pour atténuer leurs impacts sur les prix à la pompe. Elles se sont traduites par des diminutions des prélèvements fiscaux et des baisses des prix à la pompe.


Dr Boubou Cissé, ministre des finances du Mali
Dr Boubou Cissé, ministre des finances du Mali
Cet effort de gestion a été reconnu par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé qui  vient de présider la 34ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’ONAP. «Cette activité se tient au moment où d’une part, l’économie malienne nationale connait un taux de croissance, et d’autre part le marché mondial du pétrole se caractérise par une accalmie», souligne l’argentier de l’Etat.
Selon lui, si les cours mondiaux des produits pétroliers sur les marchés mondiaux ont augmenté en moyenne de 24% au cours du dernier semestre de l’an 2016, ils sont passés de 54 dollars en janvier 2017 à 46 dollars en juin 2017, soit une baisse de 15%.
Au plan national, il ressort que les tendances baissières des cours des produits pétroliers ont été mises à profit pour diminuer les prix à la pompe et améliorer les marges des opérateurs pétroliers.
Par rapport  à la hausse des cours des pétroliers en mars et mai 2017, des mesures ont été initiées  pour atténuer leurs impacts sur les prix à la pompe. Ces mesures se sont traduites par des diminutions des prélèvements fiscaux et des baisses des prix à la pompe. Au-delà de ces mesures, Dr Boubou Cissé insiste sur la nécessité de renforcer les capacités de stockage et le contrôle de qualité des produits pétroliers consommés au Mali.
Mahamane MAIGA
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter