lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Énergie thermique : Le défi de faire face à la forte dépendance du Mali

Mardi 9 Octobre 2018

C’est ce qu’entend relever le gouvernement du Mali avec l’aide du Groupe de Banque mondiale qui développe un programme holistique. Lequel comprend : l’analyse financière de la société EDM, une étude tarifaire, un plan de restructuration du secteur de l’énergie, ainsi que la préparation de nouveaux projets de réforme et d’investissement dans le secteur (mix énergétique).


Énergie thermique : Le défi de faire face à la forte dépendance du  Mali
Lors la récente cérémonie de signature de l’Accord de financement du Projet régional d’interconnexion électrique Mali-Guinée, Mme Soukeyna Kane, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, a insisté sur la nécessité de renforcer les capacités de la société  d’électricité, Energie du Mali (EDM SA).
 
Selon elle, la situation du secteur de l’énergie au Mali est préoccupante, notamment compte tenu de la forte dépendance à l’énergie thermique.  Afin d’aider le gouvernement du Mali à faire face à ce défi, le Groupe de Banque mondiale développe un programme holistique qui comprend : l’analyse financière de la société EDM, une étude tarifaire, un plan de restructuration du secteur de l’énergie, ainsi que la préparation de nouveaux projets de réforme et d’investissement dans le secteur (mix énergétique).
 
« Il est bien entendu que la fourniture d’un service d’électricité fiable et abordable permettra d’améliorer le bien-être de la population ainsi que la compétitivité des entreprises et des industries au Mali, par conséquent  créer des emplois pour la population et contribuer ainsi à la croissance économique du pays », a expliqué la directrice des opérations.
 
Avant de faire savoir : «  L’implication de la Banque mondiale a permis de boucler le financement de ce projet d’importance nationale et régionale et d’assurer ainsi un développement durable du secteur de l’électricité aussi bien au Mali que dans la sous-région ».  
 
Enfin, Soukeyna Kane soulignera que ce projet permettra d’accompagner le Mali dans le cadre de la mise en œuvre du cadre de partenariat pays avec le Groupe de la Banque mondiale pour les exercices 2016 à 2019.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter