lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Energie solaire : D’un coût de plus de 53 milliards FCFA, la centrale photovoltaïque de Kita aura une capacité de 50 MWs

Lundi 11 Mars 2019

La révélation a été faite par le ministre malien de l’Energie et de l’Eau, Sambou Wagué. C’était le jeudi 7 mars 2019, lors de la cérémonie de pose de la première pierre de la centrale photovoltaïque de Kita. Sa réalisation s’inscrit dans programme présidentiel d’urgences sociales. Lequel vise l’amélioration et le relèvement du taux d’accès à l’électricité tant en milieu rural qu’urbain. Ce, en vue d’améliorer les conditions de vie des populations maliennes.


Située sur les hauteurs de Kita, la centrale solaire s’étend sur une superficie de 107 hectares. Il est prévu  l’installation de 187 000 panneaux solaires, 21 onduleurs d’une puissance de 1600 KH, 15000 pieds ainsi que d’autres structures de support. Le projet contribuera au développement local. Aussi, il est prévu la construction de deux forages, la réhabilitation de certaines routes accidentées et l’aménagement des zones de maraichages au profit des villages environnants. Cinq cent emplois seront créés durant les deux phases du projet, annoncent les responsables dudit projet.

 D’un coût prévisionnel de  53, 172 milliards de F CFA,  ce projet d’envergure aura une capacité de 50 MWs. « Coïncidence historique »,  Kita le premier cercle du Mali abritera désormais la première centrale solaire du pays, souligne le ministre Sambou Wagué.
Avant de rappeler que  cette initiative s’inscrit dans le programme d’urgences sociales du président de la République Ibrahim Boubacar. Lequel  vise  l’amélioration et le relèvement  du taux d’accès à l’électricité tant en milieu rural qu’urbain. Ce,  en vue d’améliorer les conditions de vie des populations maliennes. C’est le premier du genre réalisé au Mali, et la plus grosse centrale solaire de l’espace CEDEAO, a fait savoir  le ministre de l’Energie et de l’Eau.

Sambou Wagué s’est réjoui de l’état d’avancement du projet. Il s’agit de la livraison des modules PV, la construction de la base de vie, les travaux de terrassement du parc solaire, les travaux de construction des ouvrages de protection du parc solaire.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau a posé symboliquement la première pierre de la centrale solaire. Il a exhorté le concessionnaire au respect du délai de livraison (deux ans pour la construction et les travaux de raccordement de la centrale).


Mahamane Maïga 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter