lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

EDM-SA : La société peine à faire face à ses difficultés financières

Jeudi 28 Mars 2019

C’est le triste constat qui se dégage au niveau la société énergie du Mali (EDM-SA). Depuis quelques jours, la direction générale a du mal à assurer l’approvisionnement correct des usagers en électricité. Ce, en dépit de la nomination d’un nouveau directeur général, M Boubacar Keita. Ce dernier occupait le poste de directeur général adjoint de l’EDM depuis des années.


Le ministère de l’Energie et de l’Eau n’arrive  toujours pas à trouver des voies et moyens afin que la société EDM-SA puisse faire face à ses engagements vis-à-vis de ses fournisseurs en carburant. Ce, en vue d’alimenter et faire tourner ses centrales de production électrique. En effet,  les consommateurs maliens vivent déjà les affres des délestages en ce mois de mars.

Pour le moment, le ministre de tutelle qui occupe  le poste  du président du conseil d’administration de l’EDM-SA observe passivement les désagréments  causés à  des milliers de clients. Pouvait-il en être autrement ?
Le département  s’est contenté de remplacer l’ancien DG démissionnaire. Cette démission fait suite à un conflit d’interprétation des textes sur l’incompatibilité des fonctions de PCA et de membre du Gouvernement. En fait, Amadou Diarra a rejeté la  nomination de son ministre de tutelle,  Sambou Wagué, comme Président du Conseil d’Administration d’EDM-sa.

Sous la houlette du ministre-PCA Wagué,  le conseil d’administration a procédé le lundi 11 mars 2019 à la nomination d’un nouveau directeur général à la tête de la société énergie du Mali (EDM-SA). Le nouveau directeur, M Boubacar Keita qui occupait le poste de directeur général adjoint de l’EDM depuis des années.

Sachant bien les défis et gagné par l’usure au niveau de EDM SA,  le nouveau directeur de la première société d’électricité du Mali est conscient de la tâche qui l’attend. Pour autant, aura- t-il les ressources nécessaires pour remettre sur les rails cette société agonisante et qui donne le tournis à tous les maliens ?

Aujourd’hui, le véritable défi qui se pose à EDM-SA est la production, le transport et la distribution de l’électricité dans les familles et surtout de veiller à la permanence et à la continuité du service. Cela passe inévitablement par un bon management, une bonne gouvernance et la mise en place de ressources nécessaires pour suivre et satisfaire l’augmentation des besoins, elle-même tirée par la croissance démographique et l’urbanisation galopante de nos villes et villages.

 Toutefois, la société n’est plus en mesure de se procurer les quantités de carburant nécessaires pour alimenter et faire tourner ses centrales de production électrique. Après avoir longtemps dissimulé les contre-performances, EDM Sa a fini par reconnaître l’évidence auprès de ses plus gros clients. Une correspondance en bonne et due forme a été adressée à tous les industriels pour leur enjoindre une déconnexion du réseau du matin jusqu’à 18 heures.
Mahamane Maïga
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter