lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

DPG : Plus de 18 milliards FCFA pour assurer l’accès à l’électricité

Jeudi 26 Avril 2018

Lors de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, qui répondait aux questions des députés, lors des débats autour de sa déclaration de politique générale(DPG), lundi dernier à l’Assemblée nationale a indiqué que18 milliards FCFA sont prévus pour assurer l’accès à l’électricité.


DPG : Plus de 18 milliards FCFA  pour assurer l’accès à l’électricité
Devant les élus de la nation, le Premier ministre a  réaffirmé la volonté du  gouvernement  de servir le peuple malien. Cela a même commencé, à travers l’’exécution  du  Programme présidentiel d’urgences sociales. « Ce Programme est constitué d’un ensemble de mesures et d’activités qui sont à mettre en œuvre dans le court terme avec un impact rapide et visible au bénéfice des populations, et particulièrement les plus vulnérables d’entre elles », indiquera-t-il.
Dans le domaine de l’électricité, Soumeylou Boubèye Maïga précisera que  le gouvernement se focalisera sur l’accélération de la finition des projets en chantier et la prise de mesures pour assurer la fourniture régulière d’électricité sur tout le réseau EDM, particulièrement pendant la période de pointe. « Nous prêterons aussi une attention particulière à l’amélioration de la situation financière et de la gouvernance d’EDM », ajoutera-t-il.
Pour le réseau non connecté,  le chef du gouvernement indiquera que 12 localités seront dotées de centrales hybrides pour un coût de 5 034 265 546 de F CFA et 127 autres localités en système d’éclairage solaire pour un montant de 13, 750 milliards de F CFA. Ce qui donne un montant de plus de 18 milliards de francs CFA.
Concernant  toujours le volet électricité, il annonce la réhabilitation des infrastructures énergétiques dans les régions du Nord du Mali ; la poursuite des travaux de réhabilitation des centrales hydroélectriques de Sélingué et de Sotuba ; la mise en œuvre du projet d’électrification de 15 localités dans les cercles de Kati et de Kangaba ;les projets d’extension et de réalisation des centrales hydroélectriques de Sotuba II (6 MW), de Kénié (42 MW) et de Gouina (140 MW) ; le projet de réalisation de la centrale thermique au fuel lourd à Kayes (92 MW).
S’y ajoutent la poursuite du projet d’installation de lampadaires solaires à travers le territoire national ; la poursuite des projets de réalisation des centrales hybrides (solaire/thermique) ; la reprise du service public de l’électricité par le concessionnaire EDM-SA dans 13 localités.
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter