Activités minières : Le gouvernement s’engage à faire plus de surveillance

Mercredi 10 Janvier 2018

Depuis lundi se tient à Bamako un atelier de renforcement des capacités des agents des services techniques de l’Etat, des élus, des acteurs sociaux à la surveillance de l’industrie extractive sur le thème: «Encadrement légal et conventions minières». L’ouverture des travaux était présidée par le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga.


Pendant 5 jours, les divers participants venus d’horizons divers  vont aborder avec les experts des thèmes très variés comme la politique minière, la loi minière et les codes miniers, les conventions minières et les normes fiscales internationales
Selon les initiateurs de cet atelier, la gestion des industries extractives est confrontée à certaines problématiques, à savoir la traçabilité des revenus issus de l’exploitation des ressources, le respect des cadres légaux et réglementaires, les politiques et directives régissant le secteur, la prise en compte des intérêts liés à la protection de l’environnement, du respect du genre et à l’impact socio-économique de ces activités. C’est pour remédier à la situation que le gouvernement s’engage à organiser cet  atelier de renforcement des capacités des parties prenantes à la surveillance de l’industrie extractive.
Mahamane Maïga 


Nouveau commentaire :








EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter