lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Secteur minier : Le Mali a enregistré ses meilleures performances économiques au cours des 20 dernières années

Vendredi 8 Février 2019

La révélation a été faite par le Ministère des Mines et du Pétrole. Ce département réitère sa détermination à accompagner les acteurs du secteur minier pour revitaliser l’activité minière nationale. Cela participe de la volonté d’élaborer un code minier attractif pour l’investisseur.


Le  ministère des Mines et du Pétrole compte sur les professionnels du secteur pour davantage hisser et maintenir le secteur minier malien au rang de premier secteur de l’économie nationale. Dans ce domaine, le Mali a enregistré ses meilleures performances économiques au cours des 20 dernières années.  L’on a indiqué : « Avec en moyenne 35% des recettes budgétaires, les miniers représentent aujourd’hui plus de 70% des exploitations du Mali en valeur absolue et plus de 8% de PIB ».
En dépit de ces performances, des reformes doivent être menées.  Pour ce faire, le département des Mines et du Pétrole envisage d’élaborer un code minier attractif pour l’investisseur tout en permettant la poursuite par l’Etat et les collectivités des objectifs de développement. Lesquels sont définis dans le programme du président Ibrahim Boubacar Keita et dans la déclaration de politique générale du Premier ministre.

L’activité minière est par essence une entreprise de très longue haleine, nécessitant des investissements lourds et une législation adaptée aux besoins des acteurs du secteur. «Les nouveaux textes régissant la Chambre des Mines du Mali  ont été adoptés par le gouvernement.  Tout au long de cette relecture, nous nous sommes efforcés de prendre en compte et d’intégrer les avis et les suggestions des acteurs que vous êtes. Nous avons voulu avoir des textes adaptés à nos réalités certes, mais aussi des textes intégrant la donne régionale et sous régionale du secteur minier africain »,  confie  le  ministère des Mines et du Pétrole. Avant  de  réitérer  sa détermination à accompagner les acteurs du secteur minier pour revitaliser l’activité minière nationale.

En juillet 2019, le Mali accueillera à Bamako, la réunion du Conseil exécutif et celle de l’Assemblée générale de la fédération des Chambres des mines de la CEDEAO (EFEDCOM).
 Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter