lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Uemoa : Les matières premières exportées ont rompu leur tendance haussière en octobre

Vendredi 8 Janvier 2021

Dans sa note mensuelle de conjoncture économique dans les pays de l’Uemoa à fin octobre 2020, la Bceao a analysé la situation du marché des matières premières. L’institut d’émission renseigne que les cours des matières premières exportées par les pays de l'Union ont rompu avec leur tendance haussière durant la période sous revue, sous l'effet des incertitudes liées à la flambée de contaminations à la Covid-19 qui ont affaibli la demande mondiale.


En revanche, les cours des produits alimentaires importés ont continué sur le trend haussier. «Les prix
des principaux produits de base exportés par les pays de l'Union accusent un repli de 1,3%, après une réalisation de -0,3% en septembre 2020, du fait de  l'intensification des incertitudes touchant la reprise de la demande mondiale. Les baisses des prix concernent les produits non énergétiques (-1,4% après +0,5% en septembre2020), accentuées par le recul des cours des produits énergétiques (-0,1% contre -6,1%en septembre 2020) », révèle la Bceao. Elle ajoute que la diminution des cours des matières premières non énergétiques exportées par les pays de l'Union concerne le cacao (-6,8% contre +4,7%), le café (-6,2% contre +0,5%), l'or (-1,1% contre -2,4%) et de bois (-1,0% contre -0,7% ).

Les hausses des prix notées au niveau du caoutchouc (+12,8% contre +5,0%), du coton (+6,7% contre +2,0%), des huiles (+3,2% contre +3,6%) et de la noix de cajou (+3,1% contre +2.7%) ont exercé un effet modérateur. Les inquiétudes au sujet de la demande mondiale (baisse de la consommation, chute des broyages, flambée de cas de Covid-19, saturation des entrepôts des multinationales, etc) et les bonnes perspectives de production, notamment en Côte d'Ivoire (bonnes conditions climatiques), ont affaibli les cours de cacao.

En revanche, la Bceao souligne que l’accélération de la reprise économique en Chine, premier consommateur mondial de caoutchouc, et la faiblesse des approvisionnements en provenance des producteurs d’Asie du Sud-est, en raison des fortes pluies, ont tiré les prix du caoutchouc à la hausse.

Le resserrement de l’offre pour la campagne2020/21, avec la révision  à la baisse dans la plupart des pays producteurs, ainsi qu'un regain de la demande en provenance de plusieurs grands pays consommateurs comme le Pakistan, le Bangladesh, le Vietnam et la Chine, ont exercé un effet haussier sur les prix du coton.

Les cours des huiles (huiles de palmiste, de palme et d'arachide) ont été tirés à la hausse par le regain de la demande mondiale, notamment celle en provenance de l'Europe et de la Chine, dans un contexte où l'offre est réduite en Inde, en Indonésie et en Malaisie.

La reprise de la demande, après un coup d’arrêt suite la pandémie de Covid-19, a soutenu les cours de la noix de noix de cajou. En effet, la majorité des usines de transformation, en particulier au Vietnam et en Inde, ont renforcé leur activité induisant une  amélioration de la demande.
Adou FAYE











4ème session ordinaire du Conseil ministres de l’Uemoa : Plusieurs conclusions et recommandations adoptées

15/12/2020 0 Commentaire

Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions brutes ressort à 6.746,1 milliards de FCFA

15/12/2020 0 Commentaire

Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter