lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Sécurité dans l’Uemoa : Plaidoyer pour l’interconnexion des postes de Police frontaliers

Lundi 13 Septembre 2021

Le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité a plaidé le 10 septembre dernier à Abidjan pour l’interconnexion des postes de police frontaliers de l’espace Uemoa. Le général Vagondo Diomandé prenait part à la sixième réunion ministérielle sur la sécurité dans l’espace Uemoa. Dans son discours, il a déclaré que les enjeux de notre rencontre sont d’une importance capitale à plusieurs égards.


« Comme nous le savons tous, la question sécuritaire demeure, aujourd’hui plus que jamais, la priorité des préoccupations de nos Chefs d’Etat. La raison en est toute simple : la sécurité est le baromètre de la vie sociale et économique. Or, depuis quelques temps, malheureusement, nombre de nos pays sont la cible d’attaques terroristes récurrentes, ou sont sous la menace des forces obscurantistes », a-t-il dit.

A l’évidence, ajoute M. Diomandé, celles-ci visent désormais, au-delà du Sahel, le Golfe de Guinée à travers les pays du littoral. Il a souligné que les récentes attaques à Kafolo et à Kolobougou en Côte d’Ivoire en constituent une parfaite illustration. Face à cette situation, il nous appartient d’avoir une réaction prompte et vigoureuse.

Selon Vagondo Diomandé,  personne d’autre que nous-mêmes n’est en mesure d’appréhender l’ampleur des défis auxquels nous sommes confrontés, encore moins d’y trouver les réponses appropriées. En outre, la pandémie du Covid-19 s’est imposée comme une nouvelle donne à prendre en compte dans nos stratégies de lutte contre l’insécurité.

Elle continue d’impacter négativement nos modes de vie et le processus d’intégration de notre Union, basée d’abord et avant tout sur la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux.

«Dès lors, il est un impératif pour nous de conjuguer nos efforts et de mutualiser nos moyens, à travers notamment, pour les responsables de la sécurité que nous sommes, le renforcement de la coopération en matière de sécurité et de renseignement », note le ministre ivoirien de l’Intérieur. C’est pourquoi, je salue la pertinence des points inscrits à l’ordre du jour de notre réunion et, plus particulièrement, celui relatif à l’examen et à l’adoption du rapport de l’étude en vue de l’informatisation et l’interconnexion des postes de police frontaliers dans l’espace Uemoa. Il souhaiterait voir la Commission accélérer l’élaboration d’un projet et la recherche de partenaires techniques et financiers pour une opérationnalisation diligente de l’informatisation et de l’interconnexion des postes de police frontaliers de notre espace.
Adou FAYE














Inscription à la newsletter