lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Normalisation et Professionnalisation du Numérique : ‘’Personne ne viendra mettre de l’ordre dans ce secteur à notre place…’’

Mardi 13 Mars 2018

C’est en ce terme que le ministre de l’économie Numérique et de la Communication, Arouna Touré s’est adressé aux acteurs du secteur numérique du Mali, lors de l’ouverture de l’atelier de haut niveau de Normalisation, de Professionnalisation et de Régulation du secteur. Le dit atelier a eu lieu le vendredi 9 mars 2018 à l'Hôtel Radisson Blu, en présence des experts et de plusieurs invités.


Normalisation et  Professionnalisation du Numérique : ‘’Personne ne viendra mettre de l’ordre dans ce secteur à notre place…’’
Le présent atelier national sur les grandes problématiques du domaine des TIC, première du genre au Mali, a pour objectif de normaliser le cadre et de professionnaliser les acteurs pour l'assainissement du secteur numérique. Il est organisé par le Ministère de l'Economie Numérique et de la Communication, en partenariat avec l'Association des Sociétés Informatiques du Mali (ASIM-Mali) avec l'appui de l'Autorité de Régulation des Télécommunications, TIC et Poste-AMRTP.
Cette rencontre nationale sur le numérique vise à fédérer les principaux acteurs du numérique au Mali afin de faire ressortir des recommandations et  bonnes pratiques qui permettront à notre pays de relever le défi de la  compétitivité sur le plan régional et international; et de contribuer davantage à mobiliser des ressources et investissements pour permettre une croissance soutenue de notre économie particulièrement celle du numérique.
Pour le président de  l'Association des Sociétés Informatiques du Mali (ASIM-Mali), M.Mohamed Diawara, le numérique est devenue de nos jours l’un des enjeux économiques du siècle. Il constitue le socle technologique de tous les domaines d’activitésà savoir, agriculture, santé, éducation, finances publiques, emploi, tourisme etc. A ses dires,  au Mali, le secteur est confrontéà une désorganisation voir un désordre d’où l’urgence de l’assainir. Pour ce faire, il faut commencer par le secteur privé. D’où l’idée de cet atelier. L’une de nos propositions au cours de cet atelier est la création d’un conseil supérieur du numérique, qui va regrouper l’Etat le secteur privé, la société civile. A la sortie de cet atelier, nous envisageons de mettre en place une référentiel d’entreprise pour permettre à notre nouveau système d’être en phase au niveau sous régional a-t-il fait savoir. 
Quant au ministre, Arouna Touré,  il dira que cet atelier sur le numérique est la preuve que le gouvernement manifeste sa volonté de développer un secteur numérique fort, compétitif, pourvoyeur d’emplois et répondant aux besoins de modernisation et de développement. « Ce secteur ne peut pas se normaliser, se professionnaliser sans nous et personne ne viendra le faire à notre place, je suis là pour ça et je m’engage fortement a relevé le défi »,  déclare le ministre.
Flani SORA
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Septembre 2018 - 00:36 Orange-Mali : Brelotte Ba, nouveau directeur général









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter