lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Maroc: Le redressement judiciaire de la société DLM a accéléré considérablement les difficultés de recouvrement auprès de ses principaux clients.

Mercredi 16 Novembre 2022

Le redressement judiciaire de la société Delattre Levivier Maroc (DLM), contrairement à ce qui en était attendu, a accéléré considérablement les difficultés de recouvrement auprès de ses principaux clients dans les contrats en cours, a annoncé lundi 14 novembre 2022 le conseil d’administration de cette entreprise marocaine.


Cette annonce fait suite à sa réunion du 10 novembre 2022 pour examiner la demande de mise en liquidation de la société déposée au Tribunal de Commerce de Casablanca par un membre du comité des créanciers également membre du personnel de DLM le 4 novembre dernier.
 
<<Il en résulte une augmentation des difficultés de trésorerie ayant eu un impact direct sur le paiement des salaires et des mouvements sociaux en découlant>>, souligné le conseil d’administration ajoutant que le commercial en subit également directement les conséquences, ne permettant plus de renouveler le carnet de commandes rendant aléatoire la capacité de redressement de l’entreprise.
 
Le Tribunal de Commerce de Casablanca a fixé une audience le 21 novembre pour l’examen de la demande.
Il faut souligner que depuis le 26 avril 2021, le Tribunal de Commerce de Casablanca avait, à travers un jugement, converti la procédure de sauvegarde judiciaire (initiée depuis décembre 2019) de DLM en redressement judiciaire après avoir constaté que l’entreprise était en cessation de paiement.
 
La société DLM qui est cotée à la Bourse Casablanca, évolue dans le secteur de l’industrie métallique plombé par un environnement défavorable avec notamment le renchérissement de la matière première et du fret (qui a impacté sérieusement l’activité) et la concurrence acharnée des produits marocains par les produits étrangers.
 

Oumar Nourou














Inscription à la newsletter