lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali : le prix du kilogramme du sucre fixé à 650 FCFA

Jeudi 25 Août 2022

Au sortir de la réunion du conseil national de prix tenue lundi dernier à Bamako, le ministre de l’Industrie et du Commerce a annoncé le nouveau prix d’un kilogramme de sucre et celui d’un sac de sucre. Aussi, Mohamed Ould Mahmoud a remercié les opérateurs économiques pour leur sens de patriotisme. Ce, pour avoir renoncé à une partie de leur marge commerciale.


Lors de cette rencontre, les membres du conseil sont parvenus à des échanges fructueux avant de convenir d’un prix consensuel. Ainsi, le kilogramme du sucre sera désormais cédé aux consommateurs à 650 francs cfa  et les grossistes vendront le  sac de 50 kg à 30.000 francs cfa. 

Au regard de cette décision, le gouvernement semble être conscient quant à  la situation prévalant  pendant cette période de soudure. Le ministre Mohamed Ould Mahmoud a reconnu la  tendance haussière des prix fournisseurs sur le marché international et les frais d’approche. C’est pourquoi, il a remercié les opérateurs  économiques pour leur sens de patriotisme pour avoir renoncé à une partie de leur marge commerciale. 

Au regard des mesures prises par le gouvernement,  ce réajustement intervient  une semaine après que le conseil a fixé  à 650 FCFA le kilo du sucre importé et à 500 FCFA le prix du sucré local introuvable sur le marché  depuis des semaines.

En tout cas, cette  nouvelle mesure sera vivement saluée par le peuple d’en bas. Nombre de consommateurs ne cessent de dénoncer la « hausse continue » du prix du sucre. Aussi, il est difficile de trouver du sucre dans plusieurs quartiers de Bamako.

En plus d’une hausse exponentielle du prix, le produit est de plus en plus rare sur le marché. Consommateurs et commerçants détaillants déplorent cette situation. Vendu entre 500 et 650F, il y a quelques semaines, le kilogramme du sucre a atteint les 800F dans certains quartiers.
Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter