lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali : le pays disposera bientôt d’unité de production de compteurs électriques et accessoires

Vendredi 30 Septembre 2022

Dans le cadre de l’indépendance énergétique du pays, le Premier ministre malien par intérim, a procédé le jeudi 29 septembre à Kambila dans le cercle de Kati à la pose de la première pierre de l’unité de production de compteurs électriques et accessoires de la société Elect Africa S.A en partenariat avec l’Energie du Mali (EDM-SA). C’était en présence du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré.


« Désormais, le Mali n’importera plus de compteurs électriques. Ce sont les autres pays de la sous-région qui viendront s’approvisionner dans notre pays », a déclaré le directeur général de la société Elect Africa S.A. Selon Oumar Koné, la construction de l’unité de production de compteurs électriques et accessoires permettra la création de 200 emplois directs et une centaine d’emplois indirects.

A travers la pose de la première pierre de l’unité de production de compteurs électriques et accessoires par le Premier ministre malien par intérim, les autorités de la transition entendent donner au Mali son indépendance énergétique. C’est la concrétisation d’un projet qui s’inscrit en bonne place dans le plan de développement du secteur de l’énergie, s’est réjoui le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau.

Le présent projet permettra de répondre aux demandes de branchements en électricité des usagers, demandes qui augmentent de façon croissante d’un taux entre 10% et 12% par an. « La satisfaction de cette demande exige de la société Energie du Mali (EDM S.A), 60 000 compteurs par an. Ce qui expliquait que la société avait recours à des compteurs et accessoires venant d’horizons divers avec tout ce que cela comporte comme problème de maîtrise de l’outil technologique, de gestion des stocks ou de maintenance », a expliqué le ministre Seydou Lamine Traoré.

La réduction de la pauvreté

L’implantation de cette unité permettra à EDM SA de dire son mot sur le choix technologique qui correspond le mieux à ses besoins et donc de réduire les ruptures conjoncturelles de stocks qui nuisent à son image et pénalisent sa clientèle. Ce qui fait dire au ministre Traoré que l’EDM.SA disposera de compteurs répondant à ses besoins en tout temps et en tout lieu grâce à ce partenariat solide et mutuellement avantageux avec la société Elect Africa S.A.

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau a, en outre, annoncé que l’EDM-SA prendra en fonction de sa capacité financière une part importante dans le capital de la société Elect Africa dont une partie sera totalement gratuite. « En plus de la solution qu’elle apporte au problème crucial de compteurs électriques, Elect Africa contribuera à la réduction de la pauvreté par la création de nombreux emplois », a souligné le ministre Traoré, qui conclut son discours par une note d’espoir : « C’est par la multiplication des initiatives de ce genre que nous arriverons à créer de la valeur à l’infini le plus rapidement possible selon les règles de l’art pour le bien-être de nos populations ».

La cérémonie a pris fin par la pause de la première pierre de l’unité de production de compteurs électriques et accessoires par le Premier ministre par intérim, le Colonel Abdoulaye Maïga.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net















Inscription à la newsletter