lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Mali : Le nouveau Premier ministre Boubou Cissé dans la logique de respecter les engagements tenus vis-à-vis de la Banque mondiale et du FMI

Mardi 7 Mai 2019

Fait inédit au Mali, la liste du nouveau gouvernement a été publiée ce dimanche 05 mai 2019 sur la télévision nationale. Ce qui intervient près de 15 jours après la nomination du Premier ministre. En restant toujours le patron de l’Hôtel des Finances, le chef du gouvernement Boubou Cissé semble dans la logique de respecter les engagements tenus vis-à-vis de la Banque mondiale et du FMI.


Dans ce nouvel attelage gouvernemental de 38  membres dont un ministre délégué et deux secrétaires, on note douze membres qui en sont à leur toute première expérience : cinq membres sont des revenants et huit membres changent de portefeuille.

Selon des observateurs, l’équipe de mission a des atouts, car elle a une base élargie avec la présence de personnalités issues de l’ensemble des forces vives de la nation. Cette caractéristique incline à penser que le nouveau gouvernement bénéficiera d’un climat social et politique apaisé, propice au travail dans la sérénité.
Le chef du gouvernement Boubou Cissé aura la lourde tâche de gérer le ministère de l’Economie et des finances. Un département qu’il dirigeait avant sa nomination.  Ce qui lui permettra de poursuivre sa mission à travers les engagements tenus vis-à-vis des partenaires techniques et  financiers notamment la Banque mondiale e le Fonds Monétaire International (FMI).  

En vue de soutenir les efforts du gouvernement, la Banque mondiale a décidé de multiplier par six le niveau de son appui budgétaire général en accordant une enveloppe d’un montant de 250 millions de dollars, soit environ 146,75 milliards de Fcfa au titre de l’année 2019.

Pour rappel, cet engagement financier a été décidé en avril dernier lors des réunions de Printemps 2019 du Groupe Banque mondiale-Fonds monétaire international (FMI) à Washington, capitale fédérale des Etats-Unis d’Amérique.  Le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, accompagné de son collègue de l’Energgie et de l’Eau, Sambou Wagué, a participé à ces rencontres statutaires des institutions de Bretton Woods.

Le séjour de la délégation malienne dans la capitale fédérale américaine a été marqué par une réunion de haut niveau entre le ministre de l’Economie et des Finances et le vice-président Région Afrique du Groupe de la Banque mondiale, Hafez Ghanem. C’était en présence du ministre de l’Energie et de l’Eau et de l’ambassadeur du Mali à Washington, Mahamadou Nimaga. Après une brève présentation de la situation macroéconomique et politique du pays, le ministre Boubou Cissé a évoqué les principales priorités du gouvernement en matière de développement pour les cinq prochaines années. Il a rappelé que le secteur de l’énergie et celui de l’économie numérique figurent parmi les principaux axes stratégiques du nouveau plan de développement du Mali «CREDD 2019-2023».

En marge des réunions de Printemps 2019 du Groupe Banque mondiale-Fonds monétaire international, le ministre Boubou Cissé et sa délégation ont rencontré les autorités de la Banque mondiale dans le cadre des discussions sur le suivi de la mise en œuvre des réformes sectorielles présentées par les autorités maliennes dans le cadre de la nouvelle série d’Appui budgétaire général (ABG). Les deux parties ont convenu du renforcement des reformes en cours concernant le secteur de l’électricité, l’amélioration du programme de subventions des intrants agricoles, le capital humain et la gestion foncière. De nouvelles reformes devront être engagées dans le domaine des finances publiques, de la gouvernance, de la santé et l’éducation.
Mahamane Maïga  
 














Inscription à la newsletter