lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Mali : La Direction générale des Douanes dotée d’un nouveau siège

Lundi 19 Septembre 2022

La Direction générale des Douanes du Mali est dotée d’un nouveau siège. Il est situé à Samanko II. Il a été inauguré ce jour en présence du président de la Transition, le colonel Goïta. A cette occasion, le directeur général des Douanes a indiqué que ce bâtiment est un véritable joyau architectural, spacieux et fonctionnel, à la dimension des attentes du pays à l’endroit de notre administration.


Mali : La Direction générale des Douanes dotée d’un nouveau siège
. «Le destin a décidé de faire coïncider cette cérémonie d’inauguration avec les préparatifs de la commémoration du 22 septembre, date à laquelle, en 1960, le Président Modibo Keita proclamait l’indépendance de la République soudanaise qui dévient la République du Mali. Aussi, une autre coïncidence heureuse, les Douanes commémorent les soixante-deux (62) ans de leur existence », a déclaré le directeur général des Douanes. Il a rappelé que ce grand service de souveraineté de l’Etat a été créé le 27 septembre 1960 soit cinq (05) jours après l’indépendance de notre pays.

Les douanes maliennes, révèle-t-il, c’est près de 1 736 agents, toutes catégories confondues avec 77% de personnel masculin et 23% de féminin ; 7.400 km de frontières avec sept (7) pays ; une Direction générale ; quatre (04) services en staff ; sept (07) directions en ligne ; des bureaux et des postes de douanes ; des brigades mobiles d’intervention ; trois (03) représentations aux ports africains de déchargement (Dakar, Abidjan et Conakry) ; des procédures informatisées à 90%.

«Au titre des recettes douanières, malgré un contexte difficile marqué par l’insécurité grandissante, la crise de la pandémie du Covid19, le service est resté mobilisé jusqu’à minuit en décembre 2021, pour réaliser le niveau de : 657,880 milliards F CFA sur des prévisions annuelles de 656,250 milliards F CFA, soit un taux de 100,24% », a précisé le directeur général des Douanes. Il a souligné que cette montée fulgurante des douanes en 2021 sur les trois fronts a été ralentie par deux crises majeures avec des impacts divers au cordon douanier en 2022 : il s’agit de l’embargo des pays de la Cedeao et la crise entre la Russie et l’Ukraine.

«Ainsi, de janvier à aout 2022, suite à ces crises, et en raison des mesures de soutien aux consommateurs décidées par le Gouvernement à la suite de la flambée des prix des denrées de première nécessité et des produits pétroliers, les douanes ont enregistré une perte globale de recettes de 132,1 milliards de F CFA », a indiqué le patron des Douanes.  Il a expliqué que ce manque à gagner de 132,1 milliards au cordon douanier représente l’effort que l’Etat a consenti aux consommateurs maliens pendant 8 mois.

Adou Faye
 














Inscription à la newsletter