lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Mali : 9 milliards de la Bad en faveur de l’autonomisation des femmes, des secteurs de l’électricité et de l’imagerie médicale

Jeudi 7 Mars 2019

Selon un communiqué reçu au journal de l’économie malienne(Lejecom) , la République du Mali et la Banque africaine de développement (Bad) ont signé, hier à Abidjan, des accords de financement pour trois projets d’un montant total de quelque neuf milliards de francs CFA, portant sur l’autonomisation des femmes, le développement de mini-centrales hydroélectriques et l’imagerie médicale.


Le premier projet, portant sur l’autonomisation des femmes dans la filière karité, bénéficie d’un premier prêt de 1,67 milliard de francs CFA (FCFA) du Fonds africain de développement et d’un second de 2,24 milliards FCFA du Fonds spécial du Nigéria. Ces prêts doivent permettre un accroissement des revenus des femmes dans les régions de Ségou, Sikasso, Kayes, Koulikoro (nord du Mali). Ils doivent également permettre aux coopératives de décupler leur chiffre d’affaires annuel. Quelque 2 000 emplois permanents et 40 000 temporaires devraient être créés.

Le projet de développement de mini-centrales hydroélectriques et de réseaux électriques de distribution associés est soutenu par un don de cinq milliards FCFA de la part du Fonds d’investissement climatique.
Il permettra la construction de la centrale électrique de Djenné (nord-ouest du pays). Plus de 7 500 ménages  seront raccordés ainsi qu’environ 200 entreprises artisanales et minières situées dans la zone.

Enfin, le don de 568 millions FCFA accordé par la coopération coréenne (KAOFEC) est destiné au financement de trois études de pré-faisabilité dans le cadre du projet de transfert technologique et de compétences en imagerie médicale au Mali. Ces études permettront au gouvernement d’améliorer la qualité du diagnostic en imagerie médicale.

« Pour la mise en œuvre de ces différents projets, l’enjeu est de taille et je peux vous assurer que l’engagement de la Banque est total et irréversible pour faire aboutir ces projets », a indiqué la directrice générale de la Banque pour l’Afrique de l’ouest, Marie-Laure Akin-Olugbade, à l’attention de la délégation malienne présente à Abidjan. « Aucun effort ne sera ménagé pour continuer à soutenir les initiatives du Mali en vue d’une croissance économique et un développement inclusif et partagé », a-t-elle assuré.

Quant à l’argentier national Boubou Cissé, il a tenu à saluer le soutien constant de la Banque envers la politique de développement du Mali. Il a souligné que ces trois nouveaux projets étaient d’une « grande importance. La signature (des projets) est importante pour le Mali. Elle démontre le soutien qu’apporte la Banque à notre pays depuis longtemps dans des secteurs stratégiques », a-t-il affirmé.

Au total selon la même source , si l’on inclut ces trois projets, la Banque africaine de développement finance actuellement 26 projets en cours d’exécution au Mali d’un montant global de 493 millions d’UC (395 milliards FCFA) dont 5 projets du secteur privé pour 56 millions d’UC (45 milliards FCFA). Depuis 1974, la coopération du Mali avec la Banque a permis de financer 118 projets pour un montant total de 1 500 milliards FCFA.
Adou FAYE
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter