lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Lutte contre le blanchiment de capitaux au Mali : La CENTIF outille les responsables de la conformité des banques

Vendredi 13 Avril 2018

La Cellule nationale de traitement des informations financières du Mali (CENTIF) a organisé ce jeudi 12 avril, une session pour les responsables de conformité des banques de la place. Avec la dotation en compétences requises de ces acteurs essentiels dans cette lutte, la CENTIF compte sur eux pour une plus grande déclaration des opérations bancaires suspectes pour lesquelles, le Mali traine dans la sous-région.


La CENTIF prévoit d'organiser une série de formations à l'intention des différentes catégories d'assujettis. Le choix s'est porté en priorité sur les responsables de la conformité des établissements bancaires qui étaient venus nombreux à cette session.
Pour M Souahibou Diaby du ministère de l’Economie et des finances, ce choix n'est pas fortuit car, il ne fait aucun doute que, par la nature de leur profession consistant à recevoir, conserver et gérer des fonds au nom et pour le compte du public, ces banquiers demeurent une cible privilégiée pour les criminels  financiers. Etant plus exposés aux risques de blanchiment et de financement du terrorisme, ces responsables de conformité  sont de ce fait des acteurs incontournables au cœur de toutes les mesures préventives requises pour détecter, traquer et dénoncer ces crimes.
Au cours de cette session animée par les formateurs agréés par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les participants auront droit à des présentations sur les notions de base du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, la présentation de la CENTIF et de ses missions, les indices de blanchiment, les obligations des banques dans la lutte et les différents types de sanctions encourues en cas de non-respect du dispositif légal.
La CENTIF attend beaucoup des résultats de cette formation en termes d’augmentation de Déclarations d'opérations suspectes (DOS).
Youssef Ibrahim
 
 
 














Inscription à la newsletter