lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Le ministre des mines, de l’Energie et de l’Eau visitant la station compacte de potabilisation n° 2 a Kalabambougou : “Notre objectif est de faire de la fourniture régulière de l’eau potable un outil privilégié de croissance économique…”

Lundi 23 Janvier 2023

Le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau a visité le jeudi 5 janvier 2023 la station compacte de potabilisation n°2 transférée de Baco-Djicoroni à Kalabambougou. D’une capacité de production d’eau de 12 000 m3/jour, la station compacte de potabilisation de Kalabambougou assure la desserte en eau potable pour 11 508 abonnés, soit environ 115 080 habitants de la Commune IV (quartiers impactés : Samaya, Sébénicoro Wèrèda, Sébénicoro Bèlèkoun et secteur VII, Cité Sotelma, Sibiribougou, Séma I, Séma II, Cité BMS et une partie du Mandé).


Le ministre des mines, de l’Energie et de l’Eau visitant la station compacte de potabilisation n° 2 a Kalabambougou : “Notre objectif est de faire de la fourniture régulière de l’eau potable un outil privilégié de croissance économique…”

D’une capacité de production d’eau de 12 000 m3/jour, la réalisation de la station compacte de potabilisation transférée de Baco-Djicoroni à Kalabambougou a permis de renforcer la production d’eau de 12 000 m3/jour et d’améliorer la desserte en eau pour 11 508 abonnés, soit environ 115 080 habitants de la Commune IV. Actuellement, le volume réel d’eau produite est de 9000 m3 par jour qui, progressivement, atteindra la capacité nominale, soit 12 000 m3 par jour.

Après avoir visité les installations de la station, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, s’est réjoui de l’inauguration de la station de pompage de Kalabambougou. Il a confié que les travaux de la station ont été réalisés par une entreprise malienne sous la supervision du personnel de la Somagep-SA. Lequel a réalisé les travaux de pose de la conduite PEHD de 500 sur une longueur de 2695 ml. Le coût total des travaux hors prestations réalisées par le personnel de la Somagep-SA (terrassement et soudure des tuyaux et pose de la conduite) s’élève à 1,633 milliard de FCFA.

La station, aux dires du ministre, a été réalisée pour l’amélioration de l’accès à l’eau potable des populations tel qu’annoncé dans l’axe 4 du Plan d’actions 2021-2022 du gouvernement (Pag) de la Transition.

“La mise en œuvre des projets toujours en cours a mis un accent particulier sur la mise en valeur des compétences locales de la société en vue de l’amélioration de la desserte en eau potable sur le périmètre affermé grâce au renforcement de la production et de la distribution de l’eau et à la réalisation des branchements sociaux à 20 000 FCFA et des bornes fontaines. Notre objectif, comme instruit par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, c’est de faire en sorte de poser chaque jour des actes qui peuvent avoir des impacts significatifs sur nos populations. Nous sommes dans cette lancée et nous n’arrêterons pas. Notre objectif, c’est de faire de la fourniture régulière de l’eau potable un outil privilégié de croissance économique mais surtout de développement social qui fera consolider la paix dans notre pays”, a-t-il ajouté. Il a salué les notabilités, les autorités locales de la Commune IV et de Kalabambougou qui n’ont ménagé aucun effort pour l’aboutissement de la réalisation de la station.

Ces notabilités et autorités, par patriotisme ont gracieusement offert le terrain à la Somagep-SA pour la réalisation de l’ouvrage. Il n’a pas oublié de saluer les plus hautes autorités de la Transition pour les moyens mis à la disposition pour la réalisation de l’ouvrage. Il a félicité les responsables et les agents de la Somagep-SA, de la Somapep-SA qui travaillent nuit et jour pour la satisfaction des populations en eau potable. Il leur a demandé de redoubler d’efforts, car la satisfaction des populations doit être la boussole.

Le directeur général de la Somagep-SA, Dramane Coulibaly, a tenu à remercier la population malienne pour sa patience. “Il y a des décennies, nous avons constaté qu’à Bamako, surtout en Commune IV, il y avait des problèmes d’approvisionnement correct en eau potable.  Sur ça, des instructions ont été données par les plus hautes autorités afin que nous puissions venir en aide en faveur de cette population qui a tant souffert par rapport à ce manque d’eau. Raison pour laquelle, nous avons mis en place des dispositions qui ont permis d’avoir une station compacte que nous venons de visiter qui a une capacité de 9 millions de litres par jour. Ce qui a permis de résorber une partie très suffisante des problèmes d’eau au niveau de la Commune IV. Raison pour laquelle, nous avons voulu que les plus hautes autorités viennent constater d’elles-mêmes que le projet a été réalisé, que la population bénéficiaire de l’ouvrage a eu de l’eau convenablement 24 h sur 24”, a souligné le Directeur Général de la Somagep-SA. Il a ajouté que la réalisation de la station va permettre l’approvisionnement correct de l’eau pour ainsi réduire la pénurie d’eau en Commune IV. “Au lieu que la population attende l’eau, avec la station, c’est plutôt l’eau qui va attendre les populations en quantité suffisante et disponible 24 h sur 24 dans les localités de la Commune IV. Même si le problème d’eau ne se résume pas seulement en Commune IV. Il y a d’autres Communes de Bamako qui souffrent du manque d’eau, notamment la Commune I. Les dispositions sont en cours actuellement pour ce que nous venons de voir au niveau de la Commune IV, le même projet est en réalisation en Commune I. D’ici quelques temps, nous allons satisfaire la demande de la population de la Commune I”, a-t-il dit. Le chef de village de Kalabambougou, le maire de la Commune IV et les bénéficiaires se sont réjouis de la réalisation de la station qui va sauver des vies. Car, à leurs dires, l’eau, c’est la vie.                                                                                      Siaka Doumbia

https://www.maliweb.net/















Inscription à la newsletter