lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

La Côte d’Ivoire vise un taux de transformation de la production nationale de noix brute de cajou d’au moins 52% d’ici 2022

Lundi 16 Septembre 2019

Le Gouvernement ivoirien a procédé récemment à la signature de conventions avec 4 entreprises industrielles de la filière anacarde a appris le journal de l’économie malienne (lejecom).


Elle vient porter ainsi « le nombre d’entreprises industrielles de transformation de l’anacarde bénéficiaires des nouvelles mesures incitatives de 8 à 12 et les engagements d’augmentation des quantités de noix brutes transformées de 107 000 tonnes à environ 170 000 tonnes sur une période de 4 ans.

Ces engagements permettront d’atteindre un taux de transformation de la production nationale de noix brute de cajou d’au moins 52% d’ici 2022 », a indiqué le Ministre du Commerce et de l’Industrie. Pour rappel, la Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de noix de cajou, avec 761 000 tonnes en 2018. La signature de ces accords de convention confirme la volonté du Gouvernement ivoirien de faire transformer localement 50% de la production d’anacarde à l’horizon 2020.
Amadou Idrissa DIA














Inscription à la newsletter