lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Imbroglio malien

Mercredi 19 Août 2020

S’il ya un événement qui était presque prévisible, au regard de l’évolution de la situation au Mali, c’est bien la fin du régime d’Ibrahim Boubacar Keita (IBK).


La question qui restait pendante, était de savoir sous quelle forme et quand les Maliens vont-ils décider de leur sort.

C’est chose faite maintenant. Mais le Mali c’est aujourd’hui comme un « pistolet à double détente » sans jeu de mots.

L’irruption de l’armée pour mettre tous les acteurs politiques sur la touche, n’est pas sans poser de problème pour les légalistes. Mais pour les légitimistes, la souveraineté appartient au peuple, et le peuple a décidé.

Mais faut-il le rappeler, l’armée venait de faire l’objet d’une première purge de la part du régime d’IBK, il ya moins d’une semaine, suite à la divulgation d’un rapport secret mettant en cause de hauts gradés de l’armée dans une affaire de mal gouvernance, qui est aujourd’hui le leitmotiv de tous les manifestants y compris dans les réseaux sociaux et ceux-ci incriminent la famille du Président Malien.

Le fait pour les officiers de l’armée malienne de venir cueillir le président malien à sa résidence, sans résistance de sa garde rapprochée, et sans réaction de la France qui n’avait pas hésité à lancer l’intervention des troupes françaises pour freiner les troupes djihadistes de Kidal, pose problème.

Mieux, la déclaration de démission tardive du Président IBK, suivi de la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée Nationale sonnent comme l’acte final d’un processus initialement commencé depuis bientôt plus de 6 mois. Il faut d’ailleurs rappeler qu’une note confidentielle des renseignements français avait prédit dans la période post Covid 19 des risques importants de chute de certains régimes politiques en Afrique de l’Ouest.

C’est pourquoi le cas malien est à analyser dans une perspective géopolitique sous régionale dans laquelle la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) semble être larguée. Les  questions de gouvernance et de démocratie posées sous des formes quasi identiques alimentent les débats démocratiques et sont aujourd’hui sources d’instabilité, nonobstant les graves menaces terroristes annoncées de manière récurrente aux frontières des pays de l’Afrique de l’ouest.

La complexité de la situation au Mali appelle à une plus grande vigilance, mais aussi l’implication de tous les Maliens dans la résolution de la crise. Toute autre initiative pourrait constituer une source de péril grave sur la stabilité de la sous-région, qui va dans les prochains mois vers des échéances électorales lourdes de dangers.
Allafrica.com
 











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter