lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Financement en faveur des femmes entrepreneures : 129 millions de dollars pour les deuxièmes allocations de fonds

Mardi 14 Mai 2019


L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures procède à ses deuxièmes allocations de fonds. Elles devront bénéficier à 70 000 entreprises féminines. Le montant est de 129 millions de dollars.


L’Initiative de financement en faveur des femmes entrepreneures  (We-Fi) a annoncé aujourd’hui ses deuxièmes allocations de fonds, qui devraient bénéficier à 70 000 entreprises dirigées par des femmes et permettre de mobiliser pratiquement un milliard de dollars de financement auprès d’autres sources publiques et privées. 

«Avec une enveloppe de 129 millions de dollars en faveur de programmes de soutien à l’entrepreneuriat féminin, cette deuxième série de subventions devrait mobiliser 990 millions de dollars de financements supplémentaires auprès d’autres sources publiques ou privées par l’intermédiaire de quatre banques multilatérales de développement », informe un communiqué reçu au Journal de l’économie malienne  (Lejecom). 

Selon le document, la Banque africaine de développement a obtenu 61,8 millions de dollars pour financer des activités dans 21 pays d’Afrique tandis que la Banque asiatique de développement s’est vu allouer 20,2 millions de dollars en appui à son action à Fidji, en  Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Viet Nam. De leur côté, la Banque  européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque  interaméricaine de développement ont reçu respectivement 22,9 et 24,28 millions de dollars pour leurs opérations en Asie centrale et dans les  pays d’Amérique latine et des Caraïbes. 

Ce deuxième cycle de financements vient compléter la première série d’allocations annoncée en avril 2018, à hauteur de 120 millions de dollars, qui a permis de financer des projets du Groupe de la Banque mondiale, de la Banque  asiatique de développement et de la Banque islamique de développement  destinés à démanteler les obstacles à l’activité des femmes  entrepreneures dans les pays en développement. 

 « L’Initiative We-Fi, fondée sur un large partenariat entre de multiples acteurs afin de lever les obstacles rencontrés par les  femmes entrepreneures grâce à des solutions globales et durables, est  la première du genre, souligne Geoffrey Okamoto, président du comité  de direction de l’Initiative We-Fi et secrétaire d’État adjoint par  intérim pour les finances et le développement international au  Département du Trésor des États-Unis. 

 « Dès qu’elles peuvent exprimer leur potentiel économique, les femmes  contribuent à améliorer la croissance, la prospérité et la paix dans  le monde, observe Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale. 

Lancée en 2017 lors du sommet du G20 à Hambourg (Allemagne),  l’Initiative We-Fi a pour objectifs d’aider les femmes entrepreneures à accéder aux marchés, aux financements, à la technologie, à des services d’accompagnement et autres et, parallèlement, grâce à une collaboration avec les États et le secteur privé, de faire évoluer les  lois et les politiques bridant l’entrepreneuriat féminin dans les pays  en développement. 
Adou FAYE
 
 














Inscription à la newsletter