lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Douanes maliennes : Mahamet Doucara prend fonction

Vendredi 9 Novembre 2018

C’est dans une ambiance très sobre que l’ancien directeur général des Douanes, Aly Coulibaly, vient de passer le flambeau ce mercredi 8 novembre 2018 au nouveau directeur, Mahamet Doucara, ancien directeur régional du bureau des douanes de la région de Sikasso.


Mahamet Doucara , nouveau DG des douanes maliennes
Mahamet Doucara , nouveau DG des douanes maliennes
Pour rappel, Mahamet Doucara a été nommé directeur général des Douanes,  le 18 octobre  2018,  lors du conseil des ministres, au titre  du  ministère de l’Economie et des Finances. Cet inspecteur des douanes  était jusqu’à sa nomination le directeur régional des douanes de Sikasso.
Après plus de deux semaines, le nouveau  directeur  général des Douanes. C’était lors d’une cérémonie solennelle organisée pour la circonstance.  À la tête de la direction générale des douanes depuis le  28 décembre 2016, l’ancien DG Aly Coulibaly a remis à Mahamet Doucara le drapeau pour la poursuite des défis à relever par la douane malienne. 
Aly Coulibaly, Inspecteur principal des douanes, qui  avait  remplacé Modibo Kane Kéïta,  fait valoir ses droits à la retraite à compter du 1er janvier 2018, après des années de loyaux services.
Sans doute, le nouveau  directeur  général des Douanes se dit conscient du défi à relever, à savoir : maintenir le niveau des performances déjà imprimées par son prédécesseur en termes de mobilisation des recettes douanières.
En fait, le Dg sortant s’est fixé  un objectif de 45 milliards de F CFA par mois. Ces performances restent une première dans l’administration douanière au Mali.
Il s’agira pour le nouveau directeur général de concentrer ses efforts sur l’atteinte de l’objectif de recettes fixé pour 2018 à 641,1 milliards de F CFA.  Des recettes qui ont été  revues à la hausse par rapport aux recettes de l’année 2018. Pour l’année 2019, les ressources financières à mobiliser au compte du trésor public, selon des informations, est d’environ 700 milliards de F CFA pour les douanes maliennes.
Aussi, il s’agira pour ce dernier de rendre plus efficace la gestion au niveau de l’administration. Car, les douaniers exercent dans un contexte de plus en plus difficile, notamment avec la volonté persistante de l’abaissement des importations au profit des exportations.
Mahamane Maïga
 














Inscription à la newsletter