lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Création d’une structure pérenne d’Assurance agricole au Mali : Les acteurs concernés en conclave

Lundi 23 Janvier 2023

Le secrétaire général du Ministère du développement rural, M. Daniel Siméon Kelema, a présidé le jeudi 19 janvier 2029 à l’hôtel Radisson Collection de Bamako, les travaux de l’atelier de concertation pour l’institutionnalisation de l’assurance agricole au Mali.

Co-organisée par le projet Inclusif en partenariat avec SOCODEVI-DA-TA-FLASQ, cette rencontre vise à mettre en place d’une structure pérenne de l’assurance agricole au Mali.


Création d’une structure pérenne d’Assurance agricole au Mali : Les acteurs concernés en conclave
L’institutionnalisation de l’assurance agricole au Mali est une priorité pour l’Etat du Mali et ses partenaires. En effet, face au changement climatique, ses conséquences et d’autres menaces liées aux facteurs économiques, commerciaux, concurrentiels, l’assurance agricole est pour l’Etat du malien  et ses partenaires l’arme  appropriée en  réponse à ces menaces.
 

Et pour le secrétaire général du département du Développement rural, Daniel Kelema : « La mission d’institutionnalisation de l’Assurance Agricole au  Mali est aujourd’hui une réalité. Elle s’approprie les acquis engrangés par le projet FARM dans le domaine. La création du comité de pilotage pour la mise en place d’une Assurance agricole au Mali (Comité PAR- UEMOA) en est la preuve ».

La  présente rencontre qui a réuni différents acteurs impliqués,  vise à dessiner les orientations  au démarrage des travaux de la création d’une structure pérenne de l’assurance agricole dans notre pays.  Dont le  programme de  mise en œuvre  est assuré par le projet Inclusif,  en collaboration avec  une ONG canadienne, SOCODEVI/DATAF-FLAQ’S Technologies INC. Et,  en synergie avec l’ensemble des partenaires et parties impliqués, ils ont en charge de  définir les voies et moyens  pour atteindre l’adhésion massive des producteurs agricoles à l’assurance agricole répondant aux besoins des exploitations agricoles du Mali.

En effet, plusieurs initiatives avaient  été tentées  dans ce sens, lesquelles ont été confrontées à des obstacles. La structure pérenne d’assurance agricole va permettre de capitaliser toutes ces expériences et fédérer les efforts dans le sens de la couverture de l’ensemble des risques liés à toutes les activités du monde rural (agriculture vivrière, élevage, pêche ou exploitation forestière), a expliqué M. Kelema.  Et d’inviter l’ensemble des parties prenantes  au programme à savoir acteurs  de mise en œuvre, partenaires financiers au programme, d’agir en synergie pour le renforcement du partenariat et la mise en place du guichet d’assurance agricole au Mali. « Au regard de tous les défis existants, je voudrais lancer un appel aux acteurs chargés de la mise en œuvre à s’approprier les concepts et surtout encourager l’adhésion à grande échelle des producteurs agricoles au ReCIR sur le territoire national », a-t-il demandé.

Khadydiatou  SANOGO/maliweb.net















Inscription à la newsletter