lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Covid-19 : les pays en développement toujours privés de vaccins, alerte l’OMS

Samedi 9 Janvier 2021

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénoncé, vendredi, la distribution non équitable des premiers vaccins contre la Covid-19 au détriment des pays et des populations les plus vulnérables.


Dans la mise à disposition et la distribution des vaccins contre la Covid-19, de nombreux pays développés ne respectent pas la règle de l’équité et de la solidarité. Sur les 42 pays qui déploient actuellement des vaccins sûrs et efficaces contre le virus, 36 sont des pays à revenu élevé et six sont des pays à revenu intermédiaire, a précisé l’OMS

D’entrée de jeu, les pays riches ont acheté la majorité de l'approvisionnement en vaccins multiples, laissant peu de place  ceux plus pauvres.

« Le problème est donc évident que les pays à revenu faible ou intermédiaire ne reçoivent pas encore le vaccin », a alerté le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’un point de presse depuis Genève.
Selon lui, ce problème peut et doit être résolu « ensemble » grâce à l’Accélérateur ACT - le dispositif mis en place par l’OMS et ses partenaires pour accélérer l'accès aux outils de lutte contre la Covid-19 - et au COVAX - le pilier de ce même dispositif qui permet d'accélérer la mise au point et la production d’un vaccin efficace dont tous les pays pourront bénéficier.

Plusieurs pays développés s’étaient pourtant engagés à travers ces deux mécanismes à assurer un accès équitable aux outils contre la Covid-19, notamment aux vaccins une fois homologués. Mais « maintenant, nous voyons également des pays à revenu élevé et intermédiaire, qui font partie du COVAX, conclure des accords bilatéraux supplémentaires », a signalé le Dr. Tedros. « Cela fait potentiellement grimper le prix pour tout le monde et signifie que les personnes à haut risque dans les pays les plus pauvres et les plus marginalisés ne reçoivent pas le vaccin », a-t-il prévenu.

Par ailleurs, certaines entreprises et certains pays n'ont pas soumis à l’OMS des données d’importance vitale concernant la production et la disponibilité de vaccins ce qui bloque l'ensemble du système d'approvisionnement et de livraison, a ajouté le chef de l’agence onusienne.
« Le nationalisme vaccinal nous fait tous mal et est autodestructeur », a rappelé le Dr. Tedros.

Vaccins : les accords bilatéraux doivent cesser

Le chef de l’OMS a rappelé qu’une vaccination menée de manière équitable permet de sauver des vies, de stabiliser les systèmes de santé et conduirait à une reprise économique véritablement mondiale qui stimule la création d'emplois. « Surtout, cela nous aiderait également à limiter les chances de mutation du virus », a-t-il dit.
Il a souhaité que les fabricants de vaccins donnent la priorité à l'approvisionnement et au déploiement de ces derniers via le COVAX.

« J'exhorte les pays qui ont contracté plus de vaccins qu'ils n'en auront besoin et qui contrôlent l'approvisionnement mondial, à en faire également don et à les remettre immédiatement au COVAX, qui est aujourd'hui prêt à être déployé rapidement », a également dit le Dr. Tedros. « Et j'exhorte les pays et les fabricants à cesser de conclure des accords bilatéraux aux dépens du COVAX », a-t-il ajouté.

Selon le Dr Tedros, aucun pays n’a le droit de « couper la file d'attente » pour faire vacciner toute sa population avant les autres alors que certains restent sans approvisionnement en vaccin.

« La science a produit des résultats, ne gâchons pas l’occasion de protéger la vie des personnes les plus exposées et de garantir que toutes les économies ont une chance équitable de se redresser », a-t-il dit. « L’heure est venue de fournir équitablement les vaccins ! »
Un.org











4ème session ordinaire du Conseil ministres de l’Uemoa : Plusieurs conclusions et recommandations adoptées

15/12/2020 0 Commentaire

Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions brutes ressort à 6.746,1 milliards de FCFA

15/12/2020 0 Commentaire

Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter