lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Côte d’Ivoire : Alerte précoce

Mercredi 7 Octobre 2020

La communauté internationale au chevet de la Côte d’ivoire, n’est-ce pas un indicateur d’une situation lourde de danger ? De mémoire d’observateur, on ne se souvient de ce type de mission conjointe ONU, Union Africaine et CEDEAO en dehors des pays en conflit interne ou externe.


C’est d’ailleurs l’occasion de saluer, une fois n’est pas coutume, la réactivité de la CEDEAO, à travers la mission conjointe conduite en Côte d’Ivoire par la Ministre des affaires étrangères du Ghana, qui assure la présidence en exercice de l’organisation sous régionale.

Mieux, il faut lire à travers le langage diplomatique les objectifs assignés à cette mission hautement stratégique, au moment ou la surenchère commence à prendre le pas sur le débat démocratique. Une simple analyse du contenu des éditoriaux des journaux ivoiriens révèle une escalade qui rappelle de vieux souvenirs. La CEDEAO a pris l’exacte mesure de la situation, à laquelle il faut rapidement mettre un coup d’arrêt avant que la campagne électorale ne démarre.

Cependant, cette mission conjointe CEDEAO, UA, ONU qui aujourd’hui inscrit dans son agenda trois objectifs à savoir : des élections apaisées, inclusives et transparentes, a du pain sur la planche pour parler trivialement.

Comment arriver à une élection présidentielle apaisée, alors que la candidature du président sortant, M. Alassane Ouattara est contestée dans sa légalité et sa légitimité, voire sa moralité, toutes choses qui amènent une frange de l’opposition à appeler à une campagne de désobéissance civile ?

On le sait.

Comment réussir des élections inclusives alors que des ténors de l’opposition, et pas des moindres, notamment, Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, sont exclus du jeu électoral pour des considérations judiciaires qui ont du mal à passer aux yeux de l’opinion.

Comment organiser une élection transparente si l’organisateur de l’élection qu’est la CEI est suspectée de faire le jeu du pouvoir, et le Conseil Constitutionnel lui-même qui va proclamer les résultats est pris à partie par une importante frange de l’opposition dont les dossiers de candidature ont été rejetés.
Bref, la mission conjointe conduite par la Cedeao arrive en Côte d’Ivoire dans un contexte tendu, qui augure un probable report de l’élection présidentielle pour désamorcer la tension qui, si on n’y prend garde risque de déborder hors des frontières de la Côte d’Ivoire.

La preuve, dans la même période quasiment, la Guinée et la Côte d’ivoire vont  en principe vers leurs présidentielles les 18 et 31 Octobre, le Burkina Faso au mois de novembre, le Ghana en décembre, tandis que le Mali qui sort  laborieusement d’un mois d’instabilité politique et institutionnelle qui n’a pas encore révélé tout ses clefs.

Tout est réuni pour que la communauté internationale se penche sur le cas de la Côte d’Ivoire, qui occupe un rôle pivot dans l’espace économique et politique ouest africain. C’est maintenant ou jamais qu’il convient de prendre la situation en Côte d’ivoire avec le sérieux et l’attention qui sied.
 
Allafrica.com











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter