lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Contribution des revenus extractifs au développement : L’Itie souligne l’importance de la transparence budgétaire

Lundi 14 Juin 2021

L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie) soutient que la pandémie a mis en évidence l’importance de s’assurer que les ressources naturelles génèrent des revenus permettant aux gouvernements de fournir des services publics et des filets de sécurité.


Contribution des revenus extractifs au développement : L’Itie souligne l’importance de la transparence budgétaire
La transparence budgétaire peut aider les gouvernements à faire en sorte que les revenus extractifs contribuent aux priorités du développement. Telle est une déclaration faite par l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives dans son rapport annuel 2021.
Pour l’Itie, des informations détaillées sur les conditions des contrats, la production et les paiements dans les secteurs pétrolier, gazier et minier permettent aux citoyens et aux gouvernements de déterminer si les entreprises payent ce qu’elles doivent et si les budgets publics sont réalistes, particulièrement lors de périodes de récession économique.
Elle ajoute dans la foulée que les gouvernements, les entreprises, les analystes et les groupes de la société civile s’appuient de plus en plus sur les données Itie pour effectuer des modélisations financières.
Ce type d’analyse, confie-t-elle, peut être très utile pour prévoir les revenus futurs provenant du secteur extractif et pour faciliter des décisions axées sur les données qui sont durables à long terme.
Bassirou MBAYE














Inscription à la newsletter