lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Commerce dans l’Uemoa : Dakar-Bissau et Lomé-Ouga, l’axe du mal

Lundi 21 Janvier 2019

Selon le Rapport 2017 de la surveillance commerciale dans l’espace UEMOA, les corridors Dakar – Bissau et Lomé – Ouagadougou sont les mauvais exemples par rapport au respect de la norme communautaire.


Commerce dans l’Uemoa : Dakar-Bissau et Lomé-Ouga, l’axe du mal
Ces deux corridors totalisent respectivement 38 et 27 contrôles sur ces axes toutes choses qui constituent une énorme entrave non tarifaire au développement des échanges communautaires. 

Selon la même source, les perceptions illicites demeurent et compromettent l’engagement de l’Union à faciliter les échanges commerciaux. 
L’objet de ce rapport est de faire le point de la mise en œuvre des instruments de la politique commerciale en 2017. Dans l’espace UEMOA, les réformes sont initiées par la Commission de l’UEMOA. La mise en œuvre relève des Etats membres. 

L’Union s’est fixée comme objectif de créer un marché commun basé sur la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux et le droit d’établissement des personnes exerçant une activité indépendante ou salariée, ainsi que sur un tarif extérieur commun et une politique commerciale commune. 
Toutes les réformes nécessaires à l’atteinte de cet objectif sont engagées. Des difficultés de mise en œuvre sont cependant observées. Il s’agit donc, à travers ce rapport, de mettre en relief les points forts et les points faibles dans la mise en œuvre des instruments de la politique commerciale. 

Pathé TOURE 
 
 


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >













Inscription à la newsletter