lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Capacité d’investissement : La Sonatel pèse 585 milliards de FCFA sur la période 2017 à 2019

Mercredi 17 Juin 2020

Le Groupe Sonatel a investi 585 milliards de FCFA sur la période 2017 à 2019. Ces investissements ont permis à l’opérateur de téléphonie Sonatel de disposer d’une des plus vastes infrastructures de télécommunications en Afrique, d’un réseau 100% numérique avec cinq anneaux de fibre optique (y compris sous-marin) d’une longueur totale de plus de 3 000 km et d’une des plus grandes bandes passantes Internet en Afrique (+de 400 Gbits/s).


Ces importants investissements, confie la société, ont été financés par autofinancement et par endettement auprès des institutions financières et ont été réalisés à 54% au Sénégal, premier marché du Groupe en termes de revenus.
 
Dans la logique de maintenir sa performance et d’intensifier ses investissements, la Sonatel lance un emprunt obligataire par appel public à l’épargne d’un montant de 100 milliards de francs Cfa.
 
L’emprunt obligataire a été validé, selon la Sonatel, par le Conseil régional sous le visa numéro EOP/20-01O pour l’émission de 10 000 000 obligations au prix unitaire de 10 000 FCFA. Cet emprunt, ajoute-t-elle, sera amorti sur une maturité de 7 ans à un taux d’intérêt facial de 6,50 % par an. Elle rappelle dans la foulée que la période de souscription est ouverte du 15 juin au 15 juillet 2020.
 
La Société jouit d’un statut qui sera certainement au goût des investisseurs. En ce sens, l’on indique : « Sonatel, en tant que société émettrice sur le marché financier régional (MFR), s’est vue octroyer l’une des meilleures notes pour une entreprise privée émettrice au sein de la zone UEMOA à date : l’« Investment Grade». L’émetteur, également en tant que première entreprise de la région en termes de chiffre d’affaires dispose, d’un risque de crédit exceptionnellement bas dans un contexte économique ponctué d’incertitudes, d’une forte capacité à honorer le service de la dette à court et à long terme, et d’une gouvernance respectant les meilleurs standards internationaux ».
 
De manière détaillée, la Sonatel exhibe ses données plus qu’attirantes : « première entreprise privée de la zone UEMOA avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 000 Mrds FCFA pour un EBITDA en croissance continue, première capitalisation boursière de la BRVM avec plus de 1 700 milliards FCFA, plus de 35,85% de la cote, meilleure notation financière parmi toutes les entreprises privées de la région UEMOA avec une structure capitalistique solide avec un ratio d’endettement faible de 24,5%, une capacité d’endettement sous-utilisé avec un ratio de Dette Nette/EBITDA de 0,18x (2,0x dans le secteur des télécommunications), entre autres ».
 
Bassirou MBAYE
 











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter