lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » APPEL A CANDIDATURE Concours FANAF 2020 de meilleures startups dans le domaine des assurances La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav

Bassin du fleuve Niger : Lancement du Programme de développement et d’adaptation au changement climatique

Jeudi 6 Février 2020

La Banque africaine de développement (Bad), le Gouvernement du Mali et l’Autorité du bassin du fleuve Niger (Abn) ont lancé, le 4 février dernier, à Bamako, le Programme intégré de développement et d’adaptation au changement climatique dans le Bassin du fleuve Niger (Pidacc/Bn).


«D’un coût global d’environ 122 milliards de FCfa, dont 13,8 milliards de FCfa pour le Mali, le Pidacc/Bn contribuera à l’amélioration de la résilience des écosystèmes du fleuve Niger et des populations par une gestion durable des ressources naturelles en faveur de 130 millions de personnes dans 9 pays », renseigne un communiqué de la Bad reçu au Journal de l’économie malienne (Lejecom).

« Le Pidacc est une réponse à la problématique du changement climatique. Il contribuera à un triple gain pour les populations du Bassin du fleuve Niger, la lutte contre la pauvreté en milieu rural, la lutte contre les changements climatiques et la lutte contre la migration ou l’exode rural des jeunes par la création d’emplois dans le développement des chaînes de valeur des produits agro-pastoraux », a précisé la responsable du bureau-pays de la Banque au Mali, Mme Haly Louise Djoussou-Lorg.

Le projet permettra de développer la résilience des écosystèmes et des ressources naturelles et d’accroître la résilience des populations affectées par le changement climatique. Il permettra notamment la récupération de 140 000 hectares de terres dégradées, la construction de 209 infrastructures hydrauliques pour des activités agro-pastorales et piscicoles. Il aidera aussi à la mise en œuvre de 450 sous-projets de développement de chaîne agricole et de 184 Pme des jeunes ainsi qu’au renforcement des capacités d’adaptation au changement climatique d’un million de ménages maliens.

«Le Programme, qui bénéficie également d’un appui d’autres bailleurs comme l’Union européenne à travers le Pagoda, le Fonds vert pour le climat (Fvc), le Fonds stratégique pour le climat (Fsc), Le Fonds mondial pour l’environnement (Fem), le Fonds d’investissement forestier (Fif), et la Coopération allemande Kfw, sera mis en œuvre dans les portions des bassins supérieurs du Delta intérieur et de la Boucle du Niger. Il couvrira six régions administratives maliennes à savoir, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao », précise-t-on.

Créée en 1964 à Niamey, l’Autorité du bassin du Niger (Abn) est l'une des plus anciennes organisations intergouvernementales africaines.

L’Abn a pour mission de promouvoir la coopération entre les pays membres et d’assurer un développement intégré du bassin. Les États membres sont : le Burkina, le Bénin, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Nigeria, et le Tchad. Son siège est à Niamey (République du Niger).

Adou FAYE














Inscription à la newsletter