lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Banque : La BNDA s’offre une nouvelle identité visuelle

Jeudi 19 Janvier 2023

Le ministre de l’Economie et des Finances, Alousséni Sanou, a présidé la cérémonie de lancement de la nouvelle identité visuelle de la Banque nationale de développement agricole (BNDA). C’était le 11 janvier 2023 dans un hôtel de la place à Bamako.


Dans sa volonté d’être une banque moderne sans renier ses origines, la Banque nationale de développement agricole (BNDA) a décidé d’évoluer vers une identité plus visible, a informé le service communication de la banque verte.   
 

Accompagné du Président Directeur Général du Conseil d’Administration et du Directeur général de la BNDA, le ministre Alousséni Sanou a donné le coup de clic qui a dévoilé dans une projection vidéo le nouveau logo de la BNDA.  
 

 « Le nouveau logo rafraichi et épuré, traduit de nouvelles valeurs et de nouvelles promesses », a indiqué Mary Keita, Directeur général de la BNDA. Selon lui, ce nouveau logo traduit leur volonté de porter le plus loin possible les ambitions des hommes et des femmes qui ont décidé de faire confiance à la BNDA. « Cette identité visuelle est véritablement un nouveau contrat social que notre institution entend nouer avec ses clients, ses partenaires et ses prospects qui vont nous rejoindre. Je n’en doute pas », a-t-il déclaré. 
 

Le Directeur général de la BNDA a rappelé qu’en décembre 2020, le Conseil d’Administration de la BNDA a validé son 7ème plan stratégique de développement à moyen terme. Selon lui, ce plan va s’exécuter de 2021 à 2025. « Pour le construire, nous avons mené en amont une réflexion stratégique qui a répondu aux enjeux et défis de notre époque : ceux de l’environnement économique et des conséquences en termes de réglementation et de normes prudentielles, ceux de la relation clientèle, de l’innovation technologique et des sujets financiers », a-t-il indiqué. Avant de soutenir que cela a eu pour résultat, un projet de transformation qui concerne toute la banque et répond à trois objectifs majeurs. Ce sont : être une banque innovante et une banque digitale ; grâce au digital, transformer en profondeur notre banque dans sa réponse client et dans ses processus de fonctionnement ; et assurer la continuité de notre histoire, de notre culture BNDA. 
 

Selon le Directeur général de la BNDA, concrètement, ce projet vise à améliorer l’efficacité commerciale aux services de ses clients et à améliorer son efficacité opérationnelle pour cultiver l’excellence de son service et la qualité. Il a ajouté que ce projet vise également à améliorer les activités de support afin de privilégier le capital humain, la maîtrise des technologies et le pilotage de la performance. Enfin, il dira qu’il vise à valoriser les forces actuelles dans ce nouveau modèle. 

Au regard de tout cela, il a déclaré que « la BNDA de demain sera plus performante ». Et, selon lui, c’est pour identifier ce Projet, qu’ils ont décidé de définir et adopter une nouvelle identité visuelle. « Elle exprime nos choix et donc nos valeurs », a-t-il déclaré. Il a estimé que ces valeurs répondent aux valeurs de leurs clients. « Nos clients pourront s’identifier à elles et donc à la marque BNDA », a-t-il déclaré. 
 

En sa qualité de Président Directeur Général du Conseil d’Administration de la BNDA, Moussa Alassane Diallo, ancien directeur général de la BNDA, a rappelé que la BNDA a été créée en 1981, pour financer l’agriculture malienne. Selon lui, la BNDA est aujourd’hui devenue une banque universelle qui intervient dans tous les secteurs de l’économie malienne. « Cela a été possible, grâce aux hommes et aux femmes qui se sont dédiés à cette banque depuis sa création », a-t-il déclaré.  
 

Après avoir salué la capacité d’adaptation de la BNDA, il a qualifié l’institution financière d’ « un bijou de famille »  qui finance aujourd’hui à hauteur de souhait l’agriculture malienne qui contribue fortement au produit intérieur brut du pays et fait vivre plus de 75% de la population malienne. Il a aussi fait remarquer que cette banque, aujourd’hui, prunelle de leurs yeux, paye de façon conséquente des impôts à l’Etat et des dividendes aux actionnaires. Pour terminer ses propos, il a invité tous les travailleurs de la BNDA à être des remparts contre la corruption. 
 
Source : Service communication BNDA 















Inscription à la newsletter