lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

BRVM : Le cours de l’action de la Société Générale CI suit depuis une tendance globalement haussière depuis le début de l’année

Mardi 14 Mai 2019

Selon le rapport d’analyse boursière de Bloomfield Investment Corporation, une agence de notation panafricaine spécialisée dans l’évaluation du risque de crédit, basée à Abidjan, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) a terminé la semaine du 06 au 10 Mai en baisse, en affichant 161,84 points pour l’indice BRVM 10 (-3,19%) et 170,41 points pour l’indice BRVM Composite (-3,29%).


La capitalisation boursière du marché des actions s’établit à 5 075 milliards de francs CFA. Les transactions en valeur du marché des actions s’établissent à 1 452 millions de francs CFA en fin de semaine, portées principalement par les secteurs « Services Publics » (54%) et « Finances » (28%). 

Le titre BERNABE CI réalise la plus importante progression du marché avec un gain de 17,03%, tandis que le titre ORAGROUP TOGO affiche la plus forte baisse avec une chute de 16,16%. 

Sur le marché des matières premières, les cours de l’huile de palme brut et du caoutchouc affichent une reprise (respectivement +1,05% et +4,22%) tandis que les cours du cacao terminent la semaine en baisse (-2,68% à Londres et -2,82% à New-York). 
  
La Société Générale Côte d’Ivoire termine l’année 2018 en demeurant leader du secteur bancaire ivoirien avec un total actif s’établissant à 1 909 milliards FCFA (+15% par rapport à 2017). Le PNB s’est inscrit à la hausse (+13%) avec un montant de 127,9 milliards FCFA en lien, selon l’établissement, avec la croissance de la marge nette d’intérêt (+15%) et du portefeuille d’encours (+14%). 

Quant au résultat net, même si des provisions importantes ont été constituées sur le secteur du cacao, il a cru de 5% et est ressorti à 41,8 milliards FCFA. Au premier trimestre de l’année 2019, la banque a continué sur sa bonne lancée, en enregistrant une croissance de 1,9 milliard FCFA de son PNB et de 1,4 milliard FCFA de son résultat net, en comparaison au premier trimestre de l’année 2018. 

Sur le marché boursier, le cours de l’action de la Société Générale CI a baissé pendant les deux premières semaines de janvier 2019, et suit depuis lors une tendance globalement haussière. 

En effet, le cours du titre a entamé l’année à 7 400 FCFA et a clôturé la session du 10 mai 2019 à 8 450 FCFA. La banque entend poursuivre sa politique d’optimisation des frais généraux ainsi que du recouvrement, et ce, en plus du développement de sa politique commerciale. Cette dynamique devrait avoir un effet positif sur les performances opérationnelles et financières de la banque sur le reste de l’année 2019. 

Cependant, souligne l’économiste en chef de Bloomfield Investment Corporation, l’impact sur le cours de l’action pourrait être limité par la décision de la banque, de baisser le montant du dividende par action à distribuer au titre de l’exercice 2018, en vue de se conformer à la nouvelle réglementation. 
Amadou Idrissa Dia














Inscription à la newsletter