lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr

Agence d’aménagement des terres et de la fourniture de l’eau d’irrigation : Le défi de promouvoir le développement durable

Mardi 10 Juillet 2018

C’est ce qu’entend relever la direction générale de l’Agence d’aménagement des terres et de fourniture de l’eau d’irrigation (ATI). Cela a été exprimé lors de sa 3ème session ordinaire du Conseil d’administration qui s’est tenue le jeudi dernier à la Direction des Finances et du Matériel du ministère de l’Agriculture.


La session a porté  sur  les points suivant : l’examen du rapport d’activités de  2017  l’examen de  l’état d’exécution du budget de 2017 ; l’examen du budget ; l’examen du projet de programme d’activités 2018 ainsi que celui  de l’accord d’établissement de l’agence.
L’ATI est un instrument de promotion du développement durable de l’agriculture malienne. Pour se faire, elle œuvre en vue d’assurer  à l’ensemble des maliens, une sécurité alimentaire durable avec une réduction considérable du niveau de pauvreté de la population. Etablissement public à caractère industriel et commercial, l’agence  contribue à la satisfaction des besoins en terres agricoles aménagées.
Dans le cadre de ses missions,  l’ATI vient en appui aux  réalisations des infrastructures et des équipements ruraux dans les bassins de production et  accompagne les producteurs dans la gestion des aménagements hydro-agricoles.
Pour la concrétisation de ses activités,  l’ATI s’est focalisée  sur son opérationnalisation et la préparation de projets d’accompagnement. Et dans ce cadre, l’agence a enregistré l’arrivée des agents de diverses catégories du domaine comme noté par le ministre de l’agriculture.
Par ailleurs on retient que l’ATI s’est également chargée de la réalisation technique et financière du programme des nouveaux villages agricoles (20 programmés dans les bassins de production agricole).  Et conformément au programme 2014-2018, on prévoit l’aménagement de 100 049 ha en maîtrise totale de l’eau et 47 848 ha en maîtrise partielle de l’eau  sur financement du gouvernement du Mali.  
S’exprimant à ce sujet, le ministre de l’agriculture, Dr Nango Dembélé Dembélé, a  rappelé l’ambition de son département. Lequel cherche à apporter les changements institutionnels, technologiques et économiques nécessaires au développement des chaînes de valeur pour une agriculture moderne, compétitive et respectueuse de l’environnement.
Aussi, il a remercié  les PTF notamment  la Banque mondiale  pour son appui à l’ATI. Avant de  lancer  le site de l’agence au bénéfice d’un développement durable. 
Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter