lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Affaire de tentative de déstabilisation : le collectif des avocats de la défense réfute les accusations

Samedi 9 Janvier 2021

Le pool d’avocats pour la défense des personnalités impliquées dans l’affaire dite d’« atteinte à la sûreté de l’Etat » a animé une conférence de presse, vendredi, à la Maison de la presse, pour réfuter les accusations contre les mis en cause.


Pour Me Kassoum Tapo, il n’y a jamais eu de rencontre autour du Dr Boubou Cissé. « C’est faux, qu’ils le prouvent », s’est-il écrié, en soutenant que l’ancien Premier ministre et Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath  ne sont jamais vus ni parlé au téléphone, depuis le 18 août dernier.

Parlant, d’Aguibou Tall, demi-frère du Dr Boubou Cissé, Me Tapo s’est demandé « depuis quand une personne ne peut pas rendre visite à son frère sans être accusé de complot ». Concernant la disparition du Dr Cissé, Me Tapo s’est, aussi, demandé pourquoi son client devrait attendre que des personnes non identifiées viennent le tuer  Parce que, à l’en croire, lorsque six personnes lourdement armées ont fait une descende chez l’ancien Premier ministre, « nous avons appelé la Sécurité d’Etat qui a affirmé que ce n’était pas ses agents ».
« Est-ce qu’un destin présidentiel est une infraction au Mali ? Il y a une contradiction si Dr Boubou Cissé qui nourrirait des ambitions présidentielles, déstabiliserait, en même temps, la transition. Car, il n’y aurait pas d’élection et pas de président sans élection », a schématisé Me Tapo.

Me Kassoum Tapo a persisté dans ses démonstration en disant : « il y a une contradiction lorsqu’il est dit que Sékou Traoré (Ndlr, secrétaire général de la présidence) aurait bouleversé l’agenda du président de la transition alors que c’est plutôt le directeur de cabinet qui s’occupe de cet agenda ». Il a ajouté que le marabout Lassana Kané est l’oncle de Sékou Traoré qui ne lui a jamais rendu visite depuis qu’il a été nommé secrétaire adjoint à la présidence.

Et Me Abdouramane Touré d’affirmer : « aucun élément de preuve n’existe sur la prétendue accusation de distribution de viande à la présidence. Qu’on présente les viandes sous scellées comme éléments de preuve ».
Pour Me Marcel Céccaldi, il n’y a rien dans ce dossier pour engager une poursuite. Il a même exigé des preuves matérielles de la thèse de l’atteinte à la sûreté de l’Etat ou à la déstabilisation. Me Céccaldi a qualifié l’affaire d’action politique. « Lorsque l’action politique se mêle de la justice, ne parlons plus de justice », a-t-il dit. L’avocat au barreau de Paris n’a pas écarté l’option de saisir la Cour de justice de la CEDEAO.

Le collectif des avocats de la défense des personnes suspectées, sous la houlette de Me Kassoum Tapo, entouré de Me Marcel Ceccaldi, avocat au Barreau de Paris, Me Abdouramane Touré du barreau du Mali, compte une dizaine d’autres avocats.

Dans un communiqué, publié jeudi dernier, le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de la Commune III de Bamako, Mamadou Kassogué, a annonce que pour faire la lumière sur des faits d’atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat dénoncés au Parquet par les services de sécurité, le juge désigné pour instruire l’affaire, a ordonné le placement en détention provisoire de Mahamadou Koné, trésorier payeur général, Vital Robert Diop, Directeur général de la société du Pari mutuel urbain (PMU-Mali), Souleymane Kansaye, Receveur général du District, Aguibou Macky Tall, directeur général adjoint de l’Agence de gestion du fonds d’accès universel (AGEFAU), le chroniqueur-radio, Mohamed Youssouf Bathily alias Ras Bath.

L’ancien Premier ministre, Boubou Cissé, « est resté introuvable », précise le procureur.
Pour ce qui concerne Sékou Traoré, « qui est aussi cité dans l’affaire », son statut de magistrat et sa fonction de secrétaire général de la présidence lui conférant rang de ministre, les éléments d’enquêtes le concernant ont été transmis au Procureur général près la Cour suprême.
Amap.ml
 











4ème session ordinaire du Conseil ministres de l’Uemoa : Plusieurs conclusions et recommandations adoptées

15/12/2020 0 Commentaire

Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions brutes ressort à 6.746,1 milliards de FCFA

15/12/2020 0 Commentaire

Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter