lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Accords de financement : La Banque mondiale va appuyer le Mali d’un montant de 172 millions de dollars

Mardi 17 Juillet 2018

Cette information a été donnée ce lundi lors de la signature des Accords de financement de la Seconde opération d’appui à la réduction de la pauvreté et a une croissance inclusive, du Projet de développement de la productivité agricole et la diversification dans les zones semi-arides du Mali (PRODAZAM) et du financement additionnel du projet de filets sociaux « Jigisemejiri ». La cérémonie s’est déroulée dans les locaux du ministère de l’Economie et des Finances.


A cette occasion, Madame Soukeyna Kane, Directrice des Operations de la Banque mondiale pour le Mali et le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, ont procédé à la signature de ces nouveaux accords. On y notait la présence du  ministre de l’Agriculture, Dr. Nango Dembélé. 
Dans son intervention, Madame Soukeyna Kane  a indiqué que la signature des Accords de don et de prêt est d’un montant total de 172 millions de dollars pour trois opérations entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque mondiale.
Le premier accord est relatif à la deuxième opération d’appui aux politiques de développement (appui budgétaire) pour la réduction de la pauvreté et la croissance inclusive au Mali d’un montant de 60 millions de dollars américains.
Le deuxième accord concerne le Projet de développement de la productivité et la diversification agricole dans les zones semi-arides du Mali (PRODAZAM) d’un montant de 60 millions de dollars américains.
Le troisième accord est relatif à un deuxième financement additionnel du Projet de filets sociaux d’un montant de 54,4 millions de dollars américains.
« En s’inspirant des priorités définies dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable du Mali (CREDD), les reformes soutenues par l’appui budgétaire jettent ainsi les bases d’une croissance économique inclusive tout en améliorant la protection des couches les plus vulnérables », a-t-elle expliqué.
Avant d’ajouter  que cet appui a contribué à faire aboutir des réformes majeures dans le domaine du foncier, de l’énergie, des subventions agricoles, des télécommunications, de la protection sociale et de la microfinance.
Quant au Dr. Boubou Cissé, il a rappelé que la Banque mondiale a accordé vendredi dernier un financement de 30 millions de dollars pour une surveillance multisectorielle des maladies. Aussi, il s’est réjoui de la dynamique coopération entre le Mali et le groupe de la Banque mondiale. 
Mahamane Maïga   
 
 


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter