lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

1ère session du comité de pilotage PACEM : Plus de 8 milliards de FCFA pour la compétitivité de l’économie malienne

Jeudi 14 Mars 2019

La première session du comité de pilotage du Projet d’appui à la compétitivité de l’économie malienne (PACEM) s’est tenue le jeudi 7 mars dernier au ministère de l’Economie et des Finances. L’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, Barry Aoua Sylla, en présence du directeur général de la dette publique, Elly Prosper Arama et du coordinateur du PACEM, Sory Bamba.


1ère session du  comité de pilotage PACEM : Plus de 8 milliards de FCFA pour la compétitivité de l’économie malienne
La rencontre avait  pour objectif de donner à la cellule d’exécution du Projet, les grandes orientations nécessaires à la mise en œuvre correcte et efficace du PACEM. Elle vise spécifiquement à présenter le projet, le bilan partiel de ses activités de septembre à décembre 2018, à travers le programme prioritaire mis en place avec la Banque africaine de développement pour assurer le démarrage effectif des activités du projet et soumettre le programme de travail et le budget 2019 pour la période de janvier à décembre 2019, en vue de recenser les avis et observations pertinentes des membres du comité de pilotage aux fins de les amender et de les valider.

Le coût total du projet est estimé à environ 8,44 milliards de FCFA, a indiqué Barry Aoua Sylla. La BAD y participe à hauteur de 7,672 milliards de FCFA sous forme de don et la contribution de l’Etat du Mali s’élève à environ 767,290 millions de FCFA. «Nous, membres du Comité de pilotage, avons la lourde charge de maintenir cette dynamique déjà enclenchée afin de favoriser en temps réel, l’atteinte des objectifs de développement de ce projet à l’image du PAGE, au profit des populations maliennes, bénéficiaires finaux de ses résultats», a-t-elle  souligné.

Pour rappel, le PACEM est un appui institutionnel financé par un don du Fonds africain de développement (FAD) et une contribution de l’Etat malien. Il fait suite au Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE) qui a connu une mise en œuvre réussie dont les retombés sont aujourd’hui visibles sur le secteur de l’économie et des finances publiques.

Le PAGE était un projet post crise qui a été mis en œuvre d’avril 2015 à juin 2018. C’est pour consolider les acquis du PAGE et continuer à renforcer les capacités institutionnelles de l’économie malienne dans son ensemble que le PACEM a été réfléchi et mis en place conjointement par notre pays et la BAD.

C’est ainsi que le PACEM qui cadre parfaitement avec les objectifs de développement fixés par les autorités maliennes a été approuvé par le conseil d’administration de la BAD le 12 juillet 2018. Son accord de don a été signé le 14 septembre 2018 et est entré en vigueur à la même date. Il durera quatre (4) ans à compter de sa date de signature.

Le PACEM vise globalement à contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie malienne à travers l’amélioration du cadre des investissements et l’appui au secteur privé.
Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter