lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

15ème Assemblée générale des semenciers du Mali : Cap sur l’atteinte de l’objectif de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Mardi 15 Novembre 2022

Les faitières de la filière semence au Mali ont tenu à Bamako leur 15ème assemblée générale pour faire le point des avancées réalisées.


15ème Assemblée générale des semenciers du Mali : Cap sur l’atteinte de l’objectif de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Présidant cette assemblée générale, le secrétaire général du Ministère du Développement Rural, Daniel Siméon Kéléma, a rappelé les évolutions de la filière semencière dans les cinq dernières années. Lesquelles, selon lui, se résument par  l’élaboration et la validation de la politique  semencière, la création des coopératives, la commercialisation d’une plus grande quantité  de semences par le secteur privé, les renforcements de laboratoires de semences par la certification, la subvention des semences par l’Etat et l’utilisation des semences certifiées par un grand nombre de producteurs. D’après lui, ces  acquis doivent être renforcés  pour que  la production et la productivité agricoles puissent s’améliorer de façons significatives. Gage, selon lui,  de l’atteinte de l’un des objectifs majeurs des autorités maliennes : la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce succès ne cache pas certaines difficultés auxquelles la filière semence est confrontée au Mali.  Pour le secrétaire général du Ministère du développement rural,  elle souffre de l’insuffisance de ressources  pour  le contrôle efficace des champs et de la certification, le faible pouvoir d’achat  des producteurs et de surface financière de certaines coopératives et l’éloignement des sites de dépôts des semences. « Ceci ne facilité pas la commercialisation des semences  et l’accès des petits exploitants aux dits intrants d’intensification », signale Daniel Siméon Kéléma.

L’association des semenciers du Mali  rassemble tous le professionnels de la filière.  Selon son Président Drissa Coulibaly, son objectif vise  à faire la recherche, la production, la commercialisation ou la distribution  des semences  pour booster la production et la productivité  au Mali. «  Nous ambitionnons  d’emmener  la filière semence malienne dans le concert  des évolution internationales tout en développant une industrie semencière locale performante », a déclaré  le Président de l’ASSEMA, ajoutant que la filière semence va explorer toutes les opportunités de  coopérations et de synergies avec les partenaires nationaux et internationaux.  Au terme de cette assemblée générale, un nouveau bureau consensuel a été élu  pour relever les défis  de la production des semences de qualité, gage  de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net















Inscription à la newsletter