lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

UMOA : La trésorerie bancaire baisse de 370,0 milliards au cours du troisième trimestre 2018

Lundi 7 Janvier 2019

La trésorerie bancaire, mesurée à travers les soldes des comptes ordinaires et de règlement dans les livres de la Banque Centrale, a baissé de 370,0 milliards au cours du troisième trimestre 2018 pour se fixer à 1.631,8 milliards à fin septembre 2018.


Le Rapport de Décembre 2018 sur la Politique Monétaire dans l'UMOA qui donne l’information confie que cette évolution résulte de l'incidence négative des facteurs autonomes (-436,3 milliards après +678,7 milliards au deuxième trimestre) sur la période.
 
Ce qui, selon la même source, a été atténuée par la hausse de l'encours des refinancements accordés par la BCEAO (+66,3 milliards après -234,5 milliards à fin juin 2018).
 
La liquidité bancaire renseigne que la variation négative de l'offre autonome de liquidité des banques a été induite essentiellement par le solde négatif des transferts initiés par les banques (-1.020,4 milliards) atténué par le retour des billets aux guichets des banques (+313,3 milliards) et le solde des opérations avec les Trésors (+270,8 milliards).
 
La trésorerie des banques hors refinancement de la BCEAO, toujours déficitaire
D’après le rapport de politique monétaire dans l’UMOA-Décembre 2018,  la position structurelle de liquidité des banques ou trésorerie propre des banques, définie comme la trésorerie des banques hors refinancement de la BCEAO, demeure déficitaire de 2.041,5 milliards à fin septembre 2018 contre 1.605,2 milliards trois mois plus tôt.

La même source note que les réserves requises des banques sur la période de constitution allant du 16 août au 15 septembre 2018 sont fixées à 672,0 milliards.
Sur cette même période, poursuit-elle, les réserves constituées par les banques sont ressorties, en moyenne, à 1.648,0 milliards, excédant de 976,0 milliards le niveau réglementaire minimal exigé.

Par rapport à la situation de la période de constitution allant du 16 mai au 15 juin 2018, lit-on dans le rapport, les réserves excédentaires ont baissé de 243,6 milliards. Elles représentent 145,2% des réserves requises contre 191,7% le trimestre précédent. Le nombre de banques en déficit de constitution des réserves obligatoires est passé de trois à cinq.
Mariama Diallo


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter