lejecom  Le journal de l’économie Malienne


L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Système bancaire et financier : Une nouvelle circulaire pour préciser la gouvernance

Jeudi 12 Juillet 2018

L’ information a été donnée par le directeur national de la BCEAO, Kozon Traoré, qui présidait la semaine dernière la réunion ordinaire du conseil national du crédit du Mali. Les travaux se sont déroulés au siège de la représentation de la BCEAO –Mali. Ainsi, les administrateurs ont examiné diverses questions notamment la gouvernance.


S’exprimant à ce sujet, le directeur national de la BCEAO a fait savoir que les participants ont examiné les questions touchant au fonctionnement du système bancaire, notamment les questions de gouvernance. Au niveau des banques, Kozon Traoré précisera qu’il y a deux organes de gouvernance, que sont le conseil d’administration et la direction générale.
«Il y a une nouvelle circulaire de la commission bancaire qui est venue repréciser comment cette gouvernance doit être assurée avec une clarification des fonctions, une spécification des compétences requises pour exercer dans ces différents organes», a-t-il expliqué.
 Cette circulaire  est un document  qui définit les normes par rapport au choix des administrateurs, aux questions d’éthique et de déontologie au niveau du personnel.
Au niveau du conseil d’administration, M. Traoré indiquera qu’il ne doit plus être administrateur qui veut. Pour cela, il faut avoir une certaine compétence notamment en matière de gestion du crédit, de comptabilité ; de maitriser la règlementation, le droit régissant l’activité des établissements du crédit, et surtout de l’analyse financière. «Il n’est pas dit que toutes ces compétences doivent être réunies par un seul administrateur, on joue sur la complémentarité», a ajouté le directeur national de la BCEAO. 
Pour rappel, les participants ont passé en revue la circulaire sur la gouvernance des établissements de crédits. C’était lors  la rencontre trimestrielle entre la Direction Nationale de la Banque Centrale des Etats  de l’Afrique de l’Ouest et l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Mali (APBEF)  qui s’est déroulée en juin dernier, au siège de la BCEAO à Bamako.  
Mahamane Maïga


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter