lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Société Ivoirienne de banque : Le résultat net ressort à 30,261 milliards de FCFA en 2020

Mardi 27 Avril 2021

La Société ivoirienne de banque (Sib) a publié ses états financiers pour l’année 2020. Selon la direction générale, le total bilan de la banque a progressé de 11% pour s’établir à 1 224 milliards de fcfa , principalement grâce aux hausses des ressources clients de 15% et des emplois clientèle de 10%. Au niveau de l’actif, la hausse du bilan s’est traduite par la progression des emplois de 10% (+79 milliards). Cette hausse s’est faite à la fois chez les Corporate (+12%) et sur le Retail (+6%).


Malgré un contexte économique difficile, le produit net bancaire de la banque est ressorti en progression de 3,6% par rapport à 2019, à 74,5 milliards . Il est porté par la marge net d’intérêt (Mni) en liaison avec la hausse des encours moyens de crédit de 13% mais aussi la marge sur activités de marché en raison de la hausse des revenus des activités de portefeuille. Il subit toutefois un recul des commissions de 2% du fait principalement de la sous-activité, notamment sur l’international.

Le résultat net ressort à 30,261 milliards de fcfa contre 28,057 milliards en 2019, en hausse de 8% par rapport à 2019, après un impôt sur les sociétés de 4,6 milliards. Le Conseil d’administration de la banque devrait proposer à l’Assemblée générale ordinaire de distribuer 20 milliards, ce qui conduirait à un taux de distribution de 66% et un dividende brut par action de 400 FCFA.

La Sib a, en tant qu’entreprise citoyenne, notamment, contribué à la riposte Covid via un soutien financier à l’Etat ivoirien ainsi qu’à diverses associations au service des plus fragiles, fait vivre la magie de Noël aux enfants de moins de 15 ans pris en charge par la Fondation de l’Institut de cardiologie d’Abidjan de même qu’a financé pour ladite fondation l’acquisition de matériels de soins essentiels, maintenu un accompagnement à l’association en charge de l’organisation de l’Abissa malgré l’annulation de l’événement et a poursuivi la prise en charge de la scolarité d’étudiants méritants poursuivant leur cursus dans des écoles de renommée internationale.

La Sib souligne que l’exercice 2020 s’est achevé avec « une seconde vague » de la pandémie conduisant à des mesures nouvelles de confinement à travers le monde et à la reconduction de l’Etat d’urgence sanitaire en Côte d’Ivoire. Cette situation n’augure pas de bons auspices pour l’exercice 2021, au cours duquel les impacts de la crise devraient continuer à avoir des effets négatifs sur le tissu économique. La Sib a indiqué qu’elle continuera, dans cet environnement, à jouer son rôle de banque leader en poursuivant la mise en œuvre de son plan « Impact 2023 ».
Adou FAYE














Inscription à la newsletter