lejecom  Le journal de l’économie Malienne


La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018.

Riz brisure 100% non parfumé: Le gouvernement du Mali décide de maintenir le prix plafond du kilogramme à 350 FCFA à partir de fin mars

Mardi 12 Mars 2019

La révélation a été faite par le ministère du Commerce et de la Concurrence. C’était le jeudi dernier, lors d’une réunion au cours de laquelle Alhassane Ag Hamed Moussa a échangé avec les opérateurs importateurs et les représentants des défaillants. Ainsi, le ministre et ses invités ont examiné et adopté un cahier de charges. Lequel impose des conditionnalités aux importateurs bénéficiaires. Ce, pour assurer la vente du riz brisure 100% importé au prix plafond de 350 FCFA/kg sur l’étendue du territoire national.


 La baisse du prix du riz s’inscrit dans le cadre de l’application des engagements pris par le gouvernement pour réponse à une revendication relative à la vie chère faite par l’UNTM. En effet,  la base taxable baisse de 200.000 à 100.000 FCFA au cordon douanier pour un prix au détail plafonné à 350 FCFA/kg, à compter du 1er avril.
A ce sujet, le ministre Alhassane Ag Hamed Moussa  a donné plus de précision. « Pour influer sur le prix du riz, notamment le riz brisure 100% importé (actuellement vendu à 375 FCFA/kg), qui est la qualité la plus consommée, le gouvernement a décidé de réduire la base taxable au cordon douanier », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter : « Cette base, qui était de 200.000 FCFA la tonne, a été ramenée à 100.000 FCFA, à compter de ce mois jusqu’en fin septembre prochain ».

Pour accéder à cette facilité d’importation, les opérateurs doivent signer un cahier de charges qui a été finalisé hier. Ce document impose le respect du prix plafond aux importateurs ainsi que la fourniture de la liste des demi-grossistes et détaillants acquéreurs de ce riz. Ils doivent aussi prendre une intention d’importation spéciale à la Direction générale du Commerce et de la Concurrence et définir leurs prévisions et planning d’importation durant la période couverte.

Le ministre informe que  l’opération est ouverte à tous les importateurs. Et que les dossiers peuvent être déposés à son Département, à compter de ce jeudi 7 mars.  « Déjà les stocks dans les différents ports et sous douane ont été évalués et des dispositions seront prises pour les acheminer afin que le marché soit approvisionné au maximum avec le riz subventionné d’ici le 1er avril  afin que le prix de 350 FCFA/kg puisse être effectif et cela jusqu’au 31 décembre 2019.  Un mécanisme de suivi sera mis en place », a assuré Alhassane Ag Hamed Moussa.  
Mahamane Maïga














Inscription à la newsletter