lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure.

Risque systémique dans le secteur des assurances : Les acteurs mettent en garde contre un « danger » multisectoriel

Lundi 24 Février 2020

Quel mécanisme convient-il de mettre en place pour limiter les risques systémiques liés à la défaillance d’une société d’assurance vie ? Cette interrogation a constitué un des sujets débattus lors de la table ronde CIMA-FANAF. Il est relevé que le risque systémique représente « un danger pour les entreprises, les Etats, mais également pour les citoyens ».


Le « risque systémique se définie entre autres comme la possibilité qu’un événement, au niveau de l’entreprise, puisse déclencher une grande instabilité ou provoquer l’effondrement de tout une industrie ou une économie ». A ce titre, relève-t-on, il représente un danger pour les entreprises, les Etats, mais également pour les citoyens.

Il se dégage de cette table ronde que le risque systémique, est plus inhérent au secteur bancaire et à celui des assurances. Mais, ajoute-t-on, les entreprises peuvent être exposées par leur interconnexion surtout dans le secteur financier où l’on constate des partenariats ou des prises de participation entre les banques et les assurances. 

En outre, les Etats sont également exposés car, « ils doivent agir pour la sauvegarde de la stabilité financière et surtout éviter l’effondrement du système financier ou simplement résoudre des problèmes d’ordre publics notamment liés aux émeutes ou mouvements populaires qui peuvent naître de la faillite d’une société d’assurances vie.

A en croire un des animateurs des échanges, « les causes de risques systémiques sont la prise de risques inconsidérés, l’imprudence dans la tarification, le manque de rigueur dans la gestion des risques et des actifs mais aussi la mauvaise gouvernance ».

 Il note aussi dans la même perspective que « la faillite d’une société d’assurance peut se propager à d’autres entreprises entrainant ainsi une réaction en chaine avec un impact significatif sur le bilan d’autres établissements financiers. Et cela, explique-t-il,  à travers les provisions des titres de l’entreprise d’assurance détenus par ces entreprises ou la perte des indemnités pour services rendus qui sont généralement gérées par les sociétés d’assurances ».

Bassirou MBAYE


Nouveau commentaire :











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter