lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Riposte au Covid-19 : Le Fmi approuve un décaissement de 200 millions de dollars pour le Mali

Samedi 2 Mai 2020

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (Fmi) a approuvé en faveur du Mali un décaissement de 200 millions de dollars au titre de la facilité de crédit rapide afin d’aider le pays à satisfaire les besoins urgents de financement du budget et de la balance des paiements qui résultent de la pandémie de Covid-19.


Selon un communiqué de presse, ce décaissement permettra de soutenir les dépenses urgentes de santé et d’aider les entreprises et les ménages affectés, tout en préservant l’enveloppe globale des dépenses sociales. Selon le document, cela fait suite à l’approbation récente d’un allégement du service de la dette envers le Fmi d’environ 10 millions de dollars pour les six prochains mois au titre du fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes.

 « La pandémie de Covid-19, qui vient s’ajouter aux problèmes de sécurité existants, pèse lourdement sur la croissance économique et la santé publique au Mali. Le fléchissement de l’activité économique, les répercussions sur le commerce et les chocs sur le financement à l’échelle mondiale, ainsi que les mesures budgétaires prises pour faire face à la crise ont créé des besoins urgents de financement de la balance des paiements et du budget », a déclaré Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim à ’issue des discussions du conseil d’administration sur le Mali. Selon lui, les autorités ont réagi rapidement à la pandémie en prenant des mesures d’endiguement, en renforçant la riposte sanitaire et en adoptant des mesures d’urgence pour venir en aide aux ménages et aux entreprises touchés. La banque centrale régionale a pris des mesures pour apporter des liquidités dans le système bancaire.

Il a indiqué que le financement d’urgence au titre de la facilité de crédit rapide du Fmi, qui suit l’approbation récente d’un allégement du service de la dette au titre du fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes du Fmi, aidera les autorités dans leur riposte à la crise, mais un appui supplémentaire de la part des partenaires au développement sera nécessaire pour en atténuer les effets sociaux et économiques.
Adou FAYE











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter