lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Renforcement de l’infrastructure numérique : Nialé Kaba invite la Bad à apporter un apport substantiel aux pays africains

Mercredi 26 Août 2020

Les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (Bad) ont démarré ce 26 août en mode virtuel. Une occasion pour Nialé Kaba, ministre du Plan et du Développement de Côte-d’Ivoire et présidente du Conseil des gouverneurs de la Bad d’inviter l’institution à apporter un appui substantiel aux pays africains pour renforcer l’infrastructure numérique.


Selon Mme Kaba, au-delà de ses effets néfastes, la pandémie du Covid-19 nous oblige à relever le défi de la digitalisation de nos économies. «A cet égard, il faut pouvoir tirer le meilleur profit de cette digitalisation et l’organisation des Assemblées annuelles 2020 de la Bad, en particulier l’élection de son président par voie électronique apparaît comme une véritable avancée dans nos méthodes de travail.

C’est pour moi l’occasion de féliciter la Banque pour toutes les assurances données sur la crédibilité et la confidentialité du processus électoral. Au regard de l’intérêt que suscite le recours à cette technologie, je voudrais encourager la Direction de la Banque à apporter un appui substantiel aux pays africains individuellement et collectivement afin de renforcer l’infrastructure numérique nationale et régionale pour une connectivité plus grande », recommande la présidente du Conseil des gouverneurs.

Dans son discours,  elle a  également   évoqué la septième augmentation générale du capital de la Bad obtenue lors de la réunion extraordinaire du Conseil des gouverneurs de l’institution à Abidjan le 31 octobre 2019. Cette augmentation d’une valeur de 115 milliards, rappelle-t-elle, la plus importante de l’histoire de la Bad, fait passer son Capital de 93 milliards à 208 milliards de dollars américains. Elle permet non seulement à la banque de conserver son excellente notation AAA, mais aussi de soutenir davantage les efforts de développement des pays africains.

Nialé Kaba  n’a pas manqué  de relever la gestion de la crise au sein de la Bad relativement à la plainte des lanceurs d’alerte contre le président.  Elle a à ce propos, salué les efforts de tous les Gouverneurs et de l’équipe de la Banque qui ont su adhérer à ses propositions de solutions concertées et consensuelles. Mme  Kaba  a réitéré ses  remerciements au Panel des trois hautes personnalités sous la conduite de Mme Mary Robinson  «dont le travail en toute indépendance disculpe le président Adesina contre lesdites allégations, mais surtout renforce la crédibilité des organes de l’institution, gage de sa stabilité et de sa réputation vis-à-vis de ses actionnaires ».

Enfin, la ministre du Plan a signalé  la décision historique du Conseil d’administration de la Banque qui a approuvé la Facilité de réponse rapide contre la Covid-19, dotée de 10 milliards de dollars américains, destinés à financer les plans de sortie de crise et à aider les pays membres régionaux et le secteur privé. Elle a salué le leadership du président Adésina  et les initiatives prises pour accélérer le développement de l’Afrique et aider le continent à mitiger l’impact de la crise sanitaire.
Adou FAYE











Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire

Institut monétaire africain : Les banques centrales invitées à donner leurs avis sur le statut et la structure

18/02/2020 0 Commentaire

Conférence sur les marchés des capitaux : Les acteurs explorent de nouvelles opportunités d’investissement

11/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter