lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Rapport d’activités du premier trimestre 2021 : Oragroup affiche un résultat net de 2 ,664 milliards de FCFA en hausse de 314%

Lundi 3 Mai 2021

Oragroup a dégagé un résultat net de 2,664 milliards de fcfa contre 643 millions en 2019, soit une hausse de 314% au premier trimestre 2021 et ainsi confirmé sa résilience. Aussi, grâce à la bonne performance des activités d’intermédiation (+35%) et la hausse, bien que modérée, observée sur les commissions (+2%), le produit net bancaire a progressé de 16%.


Oragroup confirme sa résilience en clôturant le premier trimestre 2021 avec des chiffres clés en amélioration significative par rapport à la même période de 2020. En effet, selon son rapport d’activités du premier trimestre de cette année en cours, le résultat avant impôt a plus que doublé, comparé au premier trimestre 2020, traduisant la très bonne performance enregistrée sur le résultat brut d’exploitation, en hausse de 53%.

Le résultat net du premier trimestre est en nette amélioration, avec une hausse de plus 2 milliards de francs Cfa en glissement annuel, confie le document. Qui souligne, dans la foulée, que grâce la bonne performance des activités d’intermédiation (+35%) et la hausse, bien que modérée, observée sur les commissions (+2%), le produit net bancaire qui est passé de 37,407 milliards en 2019 à 43,505 milliards de fcfa , a progressé de 16%.

Par ailleurs le document révèle que le financement des économies des pays de présence du groupe se poursuit avec une augmentation de 10% des encours de crédits et une collecte de ressources clientèle de plus de 446 milliards comparés à la situation au 31 mars 2020.

Aussi, rapporte-t-il, malgré ce contexte difficile lié à la pandémie de Covid-19, nos équipes poursuivent leurs efforts pour atteindre un résultat satisfaisant pour nos actionnaires dans la stricte discipline des coûts et une gestion de plus en plus fine et rigoureuse des risques.

A l’en croire, la deuxième phase du projet Digital financial services (Dfs), lancée au second semestre 2019, se poursuit avec la mise en production en Côte d’Ivoire et au Sénégal, après celle du Togo. Un projet qui vise offrir, à la clientèle de oragroup, des produits innovants adaptés à ses besoins et contribuer, de manière positive, à la transformation des économies des pays de présence.
Bassirou MBAYE


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter