lejecom  Le journal de l’économie Malienne


Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie"

Promotion du sous-secteur élevage : L’abattoir « laham industries » confronté à des difficultés d’approvisionnement d’animaux de qualité

Mardi 12 Juin 2018

C’est la situation qui prévaut au niveau de cette unité moderne où la ministre de l’Elevage et de la Pêche, Mme Kané Rokia Maguiraga, vient d’effectuer une visite guidée des installations. Pour le moment, le nouvel abattoir privé dénommé Laham industries, exporte 70% de sa production. Située dans la nouvelle zone industrielle de Kayes, sa réalisation a coûté 4 milliards de FCFA. Elle emploie une cinquantaine de personnes.


Selon le directeur financier, Amadoun Touré,  la chaîne de production de cette installation  a coûté 4 milliards de FCFA. Cette unité moderne, financée à 80% sur fonds propre, emploie 50 personnes. Elle a une capacité de production de 300 bovins et 900 ovins par jour. Elle est tournée exclusivement vers l’exportation de la viande et des abats.
Par ailleurs, l’abattoir moderne de Laham industries exporte 70% de sa production vers le Sénégal et le reste est distribué entre les sociétés minières et les hôtels de la capitale essentiellement. Toutefois, a relevé le directeur financier, une dizaine de boutiques vend la viande sortie de son abattoir sur le marché de Bamako.
Amadoun Touré a néanmoins indiqué que l’unité est confrontée essentiellement à des difficultés d’approvisionnement d’animaux de qualité. En effet, son entreprise doit impérativement respecter les normes d’abattage avec des poids vifs oscillant entre 200 et 300 kg.
Or sur le marché, les marchands sont habitués à la vente à l’œil et ne veulent pas se plier aux exigences de l’entreprise.
Sans apporter des solutions  immédiates, la ministre a reconnu que la localité de Kayes dispose d’une ceinture d’éleveurs qui font de l’embouche bovine dans le périmètre de la ville. Fort opportunément, Laham industries a sollicité le département pour la création d’un tel parc d’emboucheurs qui seront formés aux meilleures techniques pour la production industrielle. Mme Kané Rokia Maguiraga a indiqué que le ministère s’emploiera à encourager cette installation à travers des projets qui vont intervenir dans la Région de Kayes.
Par ailleurs, elle a salué les efforts de Laham industries à moderniser la production industrielle de viande et autres produits carnés. «Nous travaillerons ensemble afin que les opérateurs perçoivent l’opportunité de s’installer de façon durable sur ce créneau», a assuré la ministre.
Mahamane Maïga 


Nouveau commentaire :









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter