lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Planification et coordination de la reprise du transport aérien international : L’Iata veut des partenariats entre gouvernements et industrie du transport aérien

Jeudi 4 Février 2021

L’Association du transport aérien international (Iata) demande aux gouvernements d’établir des partenariats avec l’industrie du transport aérien pour élaborer des plans en vue de reconnecter de façon sécuritaire les gens, les entreprises et les économies lorsque la situation épidémiologique de la Covid-19 le permettra. Dans un communiqué, elle souligne qu’une priorité critique pour cette coopération réside dans l’accélération de la mise en place de normes mondiales concernant la certification de la vaccination et des tests.


L’Association du transport aérien international veut l’établissement des partenariats avec l’industrie du transport aérien pour élaborer des plans visant à reconnecter de façon sécuritaire les gens, les entreprises et les économies. C’est du moins ce qu’elle demande auprès des gouvernements. En effet, « nous pouvons voir la lumière au bout du tunnel à mesure que les programmes de vaccination sont déployés », confie le directeur général de l’Iata.

Alexandre de Juniac indique dans la foulée que pour que cette vision se transforme en redémarrage sûr et ordonné, il faut une planification et une coordination minutieuses de la part des gouvernements et de l’industrie. A l’en croire, cela représente un défi alors que la priorité pour les semaines et les mois à venir sera d’endiguer la propagation des nouveaux variants. Mais, défend M. de Juniac, même avec l’aggravation de la crise, il est important de préparer la reprise des vols lorsque la situation épidémiologique le permettra.

Pour lui, la compréhension des critères politiques des gouvernements et l’adoption des normes mondiales nécessaires au retour à la normale dans le domaine des voyages feront en sorte que le transport aérien soit bien préparé et qu’il ne devienne pas un vecteur considérable de réimportation.

En ce sens, dit-il, les compagnies aériennes sont disposées à soutenir les gouvernements dans cette tâche.
« Lorsque les gouvernements s’emploieront à rétablir la connectivité aérienne mondiale, l’Iata sera prête à former avec eux des partenariats afin de favoriser une approche uniforme, efficiente et efficace à l’échelle mondiale », s’engage le directeur général de l’association qui regroupe quelque 290 compagnies aériennes qui assurent 82 % du trafic aérien mondial.
Bassirou MBAYE


Nouveau commentaire :














Inscription à la newsletter