lejecom  Le journal de l’économie Malienne


UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  » L'Agence UMOA-Titres porte à votre connaissance que, pour des contraintes de calendrier, la Conférence du Marché Régional des Titres Publics (CMRTP), prévue du 11 au 13 décembre 2018, est reportée à une date ultérieure. Retour sur Investissement : L’entreprise SUCRIVOIRE mettra en paiement son dividende annuel de 72 FCFA net par action au titre de l’exercice 2017 le 28 septembre 2018. Côte d’Ivoire : L'Agence UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union qu'en raison de la célébration de la fête de Tabaski, l’émission de Bons Assimilables du Trésor, initialement prévue le Mardi 21 août 2018 est reportée au Mercr Le thème de la 13eme Conférence économique africaine 2018  porte sur : « Intégration régionale et continentale au service du développement de l'Afrique » La 13eme Conférence économique africaine 2018 se tiendra du 03 Décembre au 05 Décembre 2018 à Kigali, au Rwanda La FANAF organise  du 17 au 19 septembre 2018 à Abidjan un séminaire sur le thème : "Pratiques de la digitalisation dans la commercialisation des produits d'assurance vie" Cours des Devises en FCFA  du vendredi 03 août 2018 : Euro = 655,957 Dollar US = 562,750 Yen Japonais =5,040   Livre Sterling =732,500   Franc Suisse = 565,500 Dollar Canadien = 431,250  Yuan Chinois =81,500

Pharmacie populaire du Mali : Des agents limogés pour gestion calamiteuse du fonds social

Lundi 12 Mars 2018

En réaction aux déclarations du comité syndical de la Pharmacie Populaire du Mali qui exige son départ et l’accuse de mauvaise gestion et d’atteinte aux biens publics, le PDG Dr. Moussa Sanogo donne sa version des faits. Il argue que sa décision est simplement et purement d’ordre administratif.


Pharmacie populaire du Mali : Des agents limogés pour gestion calamiteuse du fonds social
Il ressort que cette situation de conflit  à la PPM a un lien avec  la gestion du fonds  social qui ne serait pas un exemple de transparence entre les mains du directeur financier, impliquant le syndicat.
Selon le patron de la PPM, certains agents ont été relevés de leurs postes parce qu’ils sont impliqués dans une gestion calamiteuse du fonds social de l’entreprise. Il s’agit de Guediouma Dao et Bakary Tangara, respectivement Directeur financier et Trésorier. Leur mauvaise gestion aurait fait perdre à l’entreprise des centaines de millions de  francs CFA.
A propos de la situation de mauvaise gestion reprochée au PDG, Dr. Moussa Sanogo rétorque, affirmant qu’en 2017, il a sur relever le défi de rendre disponibles les médicaments essentiels et les dispositifs médicaux sur l’ensemble du territoire national.


 « Mais la PPM qui se porte bien, vogue sur un fleuve tranquille jusqu’au jour où pour plus de transparence et une meilleure gestion, j’ai décidé de nommer un nouveau directeur financier. Je suis étonné de l’incursion du syndicat dans ce dossier qui relève d’une gestion purement administrative » a confié  le PDG de la PPM. 
 
Avant de faire cette mise au point : « A la suite d’une tournée de 4 semaines à l’intérieur du pays, dans toutes les régions du Mali, qui m’ont permis de faire un diagnostic, un état des lieux de nos forces et nos insuffisances, il fallait mettre en route une série de réformes, et cela n’allait sans doute pas se faire sans heurt, à vouloir bousculer les habitudes ».
 
 En cela, il donne plus de précision : «Le renouvellement du personnel, après plusieurs départs à la retraite, notamment en 2016, où 13 cadres sont admis à la retraite et ont été remplacés par des cadres compétents, formés dans de bonnes universités et recrutés par appel à candidature à travers un cabinet reconnu».
 
Mahamane Maïga
 
 









EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24






Inscription à la newsletter