lejecom  Le journal de l’économie Malienne



Lancement du Programme conjoint BCEAO/HEC Paris de renforcement des capacités du secteur bancaire de l'UMOA le 18 Juin AVIS A MANIFESTATION D’INTERET POUR LA SELECTION D'UN CABINET DE CONSULTANTS CHARGE DE LA CONCEPTION DE COURS, ET DE MODULES DE FORMATION EN EDUCATION FINANCIERE AINSI QUE DE L'ANIMATION DE SESSIONS DE FORMATION DES FORMATEURS DANS L'UEMOA AVIS A MANIFESTATION D'INTERET POUR LA SELECTION D’UN CABINET CHARGE DE LA DEFINITION ET DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE COMMUNICATION EN EDUCATION FINANCIERE DANS L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) Appel à candidatures pour la 43e promotion du cycle diplômant du Centre Ouest-Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav UMOA : Le Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)  tiendra, le mercredi 5 décembre 2018, sa quatrième réunion ordinaire au titre de l’année 2018 dans les locaux du Siège de la BCEAO à Dakar  Prix Abdoulaye FADIGA:Un prix d’encouragement a été remis à Mes. Aboudou Ouattara, Kouamé Désiré Kanga et Ruben Barnabas Djogbenou, co-auteurs de l'article «Hétérogénéité des économies de la CEDEAO : Quel défi pour une politique monétaire commune ? » Vigninou GAMMADIGBE, lauréat du Prix Abdoulaye FADIGA pour la Promotion de la recherche économique 2018 auteur de l’article : « Survie des banques de l'UEMOA : les nouvelles exigences de fonds propres sont-elles pertinentes ?  »

Perspectives économiques mondiales : La Banque mondiale table sur une croissance de 4% en 2021

Mercredi 6 Janvier 2021

L’économie mondiale devrait progresser de 4% en 2021, à condition que le déploiement initial des vaccins contre la Covid-19 débouche sur des campagnes massives de vaccination tout au long de l’année. Selon la Banque mondiale la reprise risque néanmoins de rester modeste si les responsables politiques ne passent pas résolument à l’action pour endiguer la pandémie et mettre en œuvre des réformes propices aux investissements.


La dernière édition semestrielle des Perspectives économiques mondialesde la Banque mondiale table sur une progression de l’économie mondiale de l’ordre de 4% en 2021. Mais, le rapport précise tout de même que la reprise risque de rester modeste si les responsables politiques ne passent pas résolument à l’action pour endiguer la pandémie et mettre en œuvre des réformes propices aux investissements.

Pour la Banque mondiale, pendant encore de longs mois, l’activité économique risque donc d’être ralentie et les revenus considérablement réduits. Par conséquent, elle insiste sur le fait que la priorité immédiate pour les responsables politiques consiste à contrôler la propagation du coronavirus et organiser rapidement des campagnes massives de vaccination. « Pour soutenir la reprise, les autorités doivent aussi favoriser un cycle d’investissements porteur d’une croissance durable et moins tributaire de la dette publique », suggère l’institution.

« Alors que l’économie mondiale semble s’orienter vers une reprise timide, les décideurs sont confrontés à des défis redoutables — qu’il s’agisse de la santé publique, de la gestion de l’endettement, des politiques budgétaires, de l’action des banques centrales ou des réformes structurelles — pour faire en sorte que cette dynamique toujours fragile se confirme et jette les bases d’une croissance solide, déclare David Malpass, président du groupe de la Banque mondiale. 

Qui ajoute dans la foulée que « pour surmonter les effets de la pandémie et affronter les vents contraires à l’investissement, nous devons donner une impulsion décisive aux efforts visant à améliorer l’environnement des affaires, accroître la flexibilité du marché du travail et des produits et renforcer la transparence et la gouvernance ».
 
La croissance de l’économie mondiale pourrait atteindre 5% en 2021 mais…

Les perspectives à court terme sont hautement incertaines, différents scénarios de croissance restant possibles, comme le détaille le rapport. Selon un scénario pessimiste de hausse continue des contaminations et de retard dans le déploiement des vaccins, l’économie mondiale pourrait ne regagner que 1,6% en 2021. À l’inverse, en cas de maîtrise de la pandémie et d’accélération de la vaccination, le rythme de croissance pourrait atteindre pratiquement 5%.

D’après le rapport, le rebond amorcé dans les économies avancées a pris fin au troisième trimestre 2020, freiné par la recrudescence des infections, laissant craindre un redressement lent et difficile. En ce sens, il indique qu’après une contraction estimée à 3,6% en 2020, le Pib américain devrait rebondir à 3,5% en 2021 au moment où la zone euro devrait afficher une croissance de 3,6% en 2021 après un repli de 7,4% en 2020. Au Japon, souligne le document, l’activité devrait progresser de 2,5% en 2021 après une contraction de 5,3% en 2020.

Par ailleurs, la Banque mondiale confie que le Pib global des marchés émergents et des économies en développement (EMDE), Chine comprise, devrait croître de 5% en 2021 après une contraction de 2,6% en 2020. A l’en croire, l’économie chinoise devrait bondir de 7,9%, contre 2% en 2020. Aussi, note-t-elle, hors Chine, les prévisions pour le groupe des EMDE tablent sur une hausse de 3,4% en 2021 après un recul de 5% en 2020. « L’activité dans les économies à faible revenu devrait progresser de 3,3% en 2021 après un repli de 0,9% en 2020 », relève enfin la Banque mondiale.
Bassirou MBAYE











4ème session ordinaire du Conseil ministres de l’Uemoa : Plusieurs conclusions et recommandations adoptées

15/12/2020 0 Commentaire

Marché régional de la dette publique : Le montant global des émissions brutes ressort à 6.746,1 milliards de FCFA

15/12/2020 0 Commentaire

Impact de la Conavirus sur les économies : La Bceao réfléchit à un plan pour sauver les pays de l’Uemoa d’une crise financière

19/03/2020 0 Commentaire

Journées annuelles du CLUB des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique : le Premier ministre malien incite les acteurs à s’organiser davantage afin de mieux répondre aux défis importants

18/02/2020 0 Commentaire



Inscription à la newsletter