lejecom  Le journal de l’économie Malienne

Publicité


La hausse des inégalités affecte plus des deux tiers de la planète La Fédération des Sociétés d’Assurance de Droit National Africain (FANAF) tient sa 44ème Assemblée Générale Annuelle du 17 au 20 Février à Libreville au Gabon, sous le thème général : « La Donnée et l’Innovation au Cœur de l’Assurance Africaine » APPEL A CANDIDATURE Concours FANAF 2020 de meilleures startups dans le domaine des assurances La BCEAO organise, du 18 au 23 novembre 2019, la deuxième édition de la Semaine de l'inclusion financière dans l'UEMOA, autour du thème "La digitalisation au service de l'inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de Réunion du Comité de Politique Monétaire de la BCEAO à Dakar, le 04 Septembre  2019 La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest organise, le 13 mars 2019, une concertation régionale sur le projet de loi uniforme sur l'affacturage. La Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) et l'Agence Monétaire de l'Afrique de l'Ouest (AMAO) organisent la 53e réunion ordinaire du Comité des Gouverneurs des Banques Centrales des pays membres de la Communauté Economique des Eta Réunion du Comité de Liaison Anti-blanchiment de la Zone franc-CLAB le 15 Février à Dakar Société évoluant dans les médias cherche commercial. Merci d’envoyer votre CV à l’adresse : commercial.mlibamako@gmail.com Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA, la Banque Centrale organise du 14 au 18 janvier 2019, au Siège de la BCEAO à Dakar, un atelier de lancement consacré au démarrage des trav

Notation financière : Wara attribue à Sonatel la note « AA- »

Lundi 14 Octobre 2019

West Africa rating agency (Wara) annonce la publication de la première notation de Sonatel. Sur son échelle régionale, Wara assigne à Sonatel la notation de long terme de « AA- », en grade d’investissement, tandis que sa notation de court terme est « w-2 ». «La perspective attachée à ces notations est stable.


Simultanément, sur son échelle internationale, Wara assigne à Sonatel les notations et perspective suivantes : iBB/Stable/iw-5 », renseigne un communiqué reçu au Journal de l’économie sénégalaise (Lejecos).

La Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel) a été créée le 23 juillet 1985, avant de devenir le leader du secteur des télécommunications en Afrique de l’Ouest, grâce à l’entrée à son capital d’Orange, qui en est aujourd’hui le principal actionnaire, avec 42% du capital.

«La notation du Groupe Sonatel reflète sa position majeure dans le secteur des télécommunications de la sous-région : Sonatel est leader dans 4 des 5 pays où le Groupe est présent. Le Groupe peut en outre s’appuyer sur une marque de renommée mondiale, Orange, une gamme de solutions exhaustives, et un réseau de distribution efficient. Sa diversification géographique est une réussite rare dans la sous-région », explique-t-on.

Selon la même source, le Groupe dispose d’une forte capacité d’anticipation, d’innovation et d’investissement, grâce à laquelle Sonatel a su faire évoluer son modèle d’affaires et trouver de nouveaux relais de croissance pour compenser la baisse des segments traditionnels. Le niveau et la qualité de ses infrastructures réseau sont exemplaires. Sa gouvernance est saine et ses ressources humaines de très grande qualité. Enfin, sa situation financière est très robuste.

Une amélioration de la notation de Sonatel est tributaire de l’intensification de sa stratégie de diversification géographique et par métiers, tantôt par croissance externe, tantôt par expansion organique; de la réduction incrémentale du risque pays, qui serait la conséquence d’une amélioration du contexte macroéconomique de l’un ou plusieurs de ses marchés domestiques; de la capacité du Groupe à compenser par davantage de volumes la compression tendancielle des rendements marginaux, conséquence de l’intensité compétitive; et  des possibilités qu’offre la technologie pour évoluer vers davantage d’activités connexes, tout en réussissant leur intégration aux
métiers-cœurs du Groupe.

Une détérioration de la notation de Sonatel serait la conséquence de la dégradation prolongée du risque-pays sur plusieurs de ses marchés domestiques ; d’une compression des marges à même d’affaiblir la capacité d’autofinancement et donc la propension du Groupe à déployer les investissements nécessaires au maintien de sa position concurrentielle en taille et en qualité ;  de l’affaiblissement de ses liens capitalistiques et/ou opérationnels avec le Groupe Orange ; d’une politique d’endettement que Wara jugerait excessive au regard d’une notation dans la catégorie AA.

A titre de référence, Wara estime que la probabilité d’occurrence des scénarios favorables est égale à celle des scénarios défavorables à moyen terme, ce qui signifie en d’autres termes que la notation actuelle de Sonatel contient autant de possibilités de rehaussement que de risques d’abaissement.

Enfin, Wara précise que la notation de Sonatel est sollicitée et participative, c’est-à-dire qu’elle fait suite à une requête en notation de la part de Sonatel, et que l’équipe dirigeante du Groupe a pris part active aux échanges avec les équipes analytiques de Wara. La note de Sonatel de « AA- » est donc six crans au-dessus de la note acceptée par le CREPMF pour émettre des titres obligataires sans garantie.
Amadou Idrissa Dia














Inscription à la newsletter